mardi 24 avril 2018

Fées, weed et guillotines

Auteur : Karim Berrouka 
Éditeur : J'ai lu
ISBN : 229015072X
Parution FR : 14 Mars 2018
Page : 383
Amazon :
Fées, weed et guillotines : Petite fantaisie pleine d'urbanité

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

Mon avis :

Reçu via une Masse-Critique Babélio, je tiens donc a les remercié ainsi que la maison d'édition J'ai lu pour leur confiance.

Avec un titre aussi particulier, je m'attendais à quelque chose de déjanté et complètement barré et c'est ce que j'ai eu. Un univers féerique loin de l'image de base que l'on se fait en pensant à de petites fées toutes mignonnes. Ici on se retrouve avec Jaspucine, Fée au langage plus ou moins chartier, et au caractère bien prononcé. Après une longue période loin des humains, elle fait son grand retour à Paris, elle a la mission de retrouver une fée renégate. Pour cela, elle va demander l'aide d'un Détective privée. Commence une aventure rocambolesque entre le Paris sous le règne d'un Roi de France et le Paris de nos jours.

On plonge rapidement dans le bain avec une histoire de kidnapping de bébé, une course contre la montre pour retrouver un enfant fée, née dans le monde des hommes. Les situations s'enchaînent à grande vitesse, ce qui permet une lecture fluide et attrayante sur la longueur. Bien que certaine partit soit plus lente et plus détaillée que d'autres, l'ensemble donne lieu à un Polar/Fantasy qui tient la route et qui à l'audace de jouer avec un humour particulier et qui fonctionne à la perfection. Car c'est avec cet humour et ce langage fort sympathique que le mélange fonctionne et donne lieu à un agréable moment de lecture sans prise de tête.

On découvre l'univers foisonnant de Karim Berrouka, sa vision d'un univers de fées et de paillettes, qui se rapproche à certains moments de Disney et à d'autres sans éloigner complètement. Un mélange décalé, comme le titre et la plume de cet auteur qui s'avère être une belle surprise.

Doté de personnages charismatiques, que ce soit dans les principales comme les secondaires, on se retrouve avec une altercation entre deux peuples différents, un monde qui à évoluer rapidement pour Jaspucine qui se retrouve propulsé dans un Paris rempli de billets de banque, d'interphone et de commissariat de police. Elle redécouvre ce monde et sera aidée d'un Détective fort attachant.

C'est donc conquise que j'ai terminé ce roman, entre le polar noir et la Fantasy, ce roman à l'audace de mélanger les genres à la perfection, une réelle surprise. Si suite il y a, je serai de la partie. En attendant je note les autres titres de l'auteur pour de prochaines lectures.