mardi 13 mars 2018

Un matin plus tranquille

Auteur : Gabrielle Desabers
Éditeur : Autoédité 
Parution FR : 27/11/2017
Page : 330
Amazon :

Valérie Labbé regarde les heures défiler avec inquiétude depuis la disparition de son fils unique, Thomas, 17 ans. A-t-il fini par adhérer aux idées haineuses de son ex-mari qui semble s’être volatilisé lui aussi ?
Allemagne, 1933
Frida, qui rêve de devenir infirmière, se bat pour sortir de sa condition. Les bouleversements que connaît l’Europe vont-ils lui ouvrir des possibilités inespérées ou au contraire la plonger en pleine tourmente?
L’enquête entre la France et l’Allemagne piétine, les mystères s’intensifient…
Qu’ont-ils tous à cacher ?

Mon avis :

Ce livre, je l'avais aperçu lors de mes pérégrinations sur Amazon, un roman policier se passant en partie à Brest, ville où je résidais il y a encore quelques mois, et l'Allemagne des années 30-40. Un résumé intrigant, et finalement j'ai eu la chance d'être sélectionné par Babélio lors de leurs Masse Critique pour découvrir ce roman mis depuis un petit moment dans ma wish-list.

Une histoire alternée entre passé et présent, la disparition d'un adolescent de Brest en 2016, sa mère qui le recherche, une enquête policière sur cette disparition ou sur une potentielle fugue, une alternance avec la vie d'une jeune fille allemande pendant la montée du fascisme et Valérie, mère prête à tout pour retrouver son fils dans notre présent. Un roman sur divers points de vue, tantôt Valérie pour suivre cette enquête, tantôt Frida jeune fille faisant partie du mouvement Bund Deutscher Mädel (la Ligue des jeunes filles allemandes) et qui vénère Hitler et Thomas qui nous donnent des avancé sur sa disparition sans trop nous en dire. Cette alternance rend le roman fluide et agréable à lire. Les deux époques se mélangent aux points de rendre chacune des histoires intéressantes et complémentaires.

Les indices sont donnés au fur et à mesure et même si certains détails m'avaient amené assez rapidement vers la conclusion, j'ai tout de même été surprise sur bien des points. Chaque personnage est travaillé, à un passé propre à chacun difficile et douloureux, des motivations ancrer et plus ou moins justes en fonction des périodes de l'histoire. L'ambiance du roman reste assez douce, malgré la monter du fascisme, certains moments douloureux à lire, d'autres moments de l'histoire donnent du baume au cœur et diminuent le côté sombre de l'enquête.

En ce qui concerne la plume, je l'ai beaucoup apprécié, l'autrice arrive à rendre son enquête fluide, addictive et réaliste malgré l'horreur de certains passages. Elle nous montre sans philtres certains secrets allemands cacher pendant une grande période, ce fascisme encore présent même en Bretagne à l'heure actuelle. L'horreur et les propos de certaines personnes et groupe d'individus envers certaines communautés.

Un roman parlant de seconde guerre mondiale, d'une disparition et de secrets de famille enfouis depuis des années. Une belle découverte auto-édité.