samedi 10 mars 2018

Tel est pris qui croyait prendre (Kiss Kiss)

Auteur : Roald Dahl
Éditeur : Folio Junior
ISBN : 2070630099
Parution FR : 03/01/2003
Page : 124
Amazon : 

Gagner le gros lot dans un pari truqué, abuser le pauvre paysan en se disant curé ou se nourrir de la volaille du voisin... Pour certains, maitres dans l'art de jouer des mauvais tours, toutes les ruses sont bonnes, même les plus sournoises. Mais gare ! Il est parfois dangereux de se croire plus malin que les autres. Et le dindon de la farce n'est pas toujours celui qu'on imaginait...

Mon avis :

Tel est pris qui croyait prendre, est un recueils de quatre nouvelles sur le thème de la tromperie, tricherie et autre manipulation. 

La première s'intitule, le connaisseur, le thème étant le vin, nous rencontrons six personnages, se retrouvant autour d'un repas. Un duel autour du vin interpose deux personnes attablées. Jusqu'à la chute finale, nous ne savons qui à triché ou non, qui ment et manipule l'autre. Une joute autour du vin, surprenant, un pari risqué et une fin assez convenue qui ne m'a pas surprise.

En ce qui concerne le deuxième texte, il s'agit de Madame Bixby et le manteau du Colonel. Courte nouvelle qui est l'illustration de la couverture, cette histoire nous montre une femme trompant son mari, entre tromperie, mensonge et trahison, la chute était de nouveaux attendus de mon côté.

Le troisième texte qui est Un beau dimanche, nous fait découvrir un brocanteur qui à trouver une méthode inhabituelle pour se faire beaucoup d'argent. Il se déplace dans les fermes reculé pour y acheter d'anciens meubles, malheureusement pour lui à enchaîner les mensonges cela va se retourner contre lui. Une belle morale.

Le champion du monde est la dernière des nouvelles, deux collègues décident de partir à la chasse, à trop avoir les folies des grandeurs cela ce retourne contre eux. La meilleure à mon sens, la fin était très drôle.

Dans l'ensemble, ma lecture fut mitigée, j'ai trouvé certaines nouvelles, bien écrites mais assez simples et doté de fins faciles à découvrir. Seule la dernière m'a plu du début à la fin. La plume reste fluide, malgré la catégorie jeunesse, il s'agit de texte mur et réfléchi qui correspondrait plus facilement à de jeunes adolescents que des enfants.