mardi 20 février 2018

Antigone

Auteur : Jean Anouilh
Éditeur : La table ronde
ISBN :  2710381419 
Parution FR : 08/06/2016
Page : 123
Amazon : 

"L' Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par coeur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre."

Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe, les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste et – à ce titre – nouveau roi, a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards.

Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort.

Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone.

Mon avis :

J'ai toujours été fasciné par la mythologie grecque, l'un de mes rêves est d'ailleurs de partir pour la Grèce en vacances. C'est donc tout naturellement que je me suis tourné vers Antigone de  Jean Anouilh. Cette jeune femme ayant un fort caractère et qui se retrouve personnage principal d'une tragédie, j'ai toujours été perplexe lors des cours d'histoire et de littérature que j'ai eus à son sujet. Une femme forte, indépendante, prête à tous pour permettre à son frère d'avoir la sépulture que mérite tous morts. Chose qui lui est interdite après la trahison de ce dernier.

Son personnage est fort intéressant, que ce soit dans la force mentale qu'elle a pour mettre à bien son entreprise, celle d'enterrer son frère malgré l'interdiction du nouveau dirigeant. La force qu'elle a face à la mort, malgré la peur de cette dernière dans les derniers instants. Mais elle est aussi entourée d'une part d'ombres et d’égoïsme. Elle est prête à tout quitte à faire tomber avec elle les gens qu'elle aime. Ce n'est pas une tragédie pour rien, dans son envie de rendre la paix à l’âme de son frère beaucoup de personnes vont y perdre la vie. Et c'est ce côté sombre qui ressort le plus, j'ai par conséquent eu beaucoup de difficultés avec le personnage, bien qu'elle est des motivations justes, elle devient égoïste et incompréhensible dans ses actes et ses paroles.

Une personne énigmatique, ayant des convictions fortes et en sens du devoir certain. Un classique du théâtre que j'ai apprécié découvrir. Une première dans le genre et une réussite.