jeudi 4 janvier 2018

D'ombre et de silence

Auteur : Karine Giébel
Éditeur : Belfond
ISBN : 2714478468
Parution FR : 19/10/2017
Pages : 280

« Partir sans lui dire au revoir.
Parce que je le sens incapable d’affronter ses larmes ou de retenir les miennes.
L’abandonner à son sort.
Parce que je n’ai plus le choix.
Je m’appelle Aleyna, j’ai 17 ans.
Aleyna, ça veut dire - éclat de lumière.
J’ai souvent détesté ma vie.
Je n’ai rien construit, à part un cimetière pour mes rêves.
Là au moins, on ne pourra pas me les voler. »

Mon avis

Merci aux éditions Belfond et à la plate-forme Netgalley pour leur confiance.

Karine Giebel est une autrice que j'ai découverte l'année dernière dans le recueil de nouvelles 13 à table, j'avais à l'époque été percuté par sa nouvelle Aleyna qui reste à ce jour, La nouvelle qui m'a le plus marqué, tous auteurs confondus.

Ce livre regroupe 8 nouvelles de l'autrice, à la fois percutant et abordant des thèmes importants et difficiles. Que ce soit la prostitution, la religion, la vengeance, le mal-être et la cruauté. Nous sommes emportés dans de véritables thrillers psychologiques pour certaines, des tranches de vie cruelles et dérangeantes pour d'autres. Ne pas chercher de happy end, l'autrice ne connaît pas ce registre et c'est avec une oppression certaine que nous venons à tourner les pages de ce recueil.

Lecture rapide, incisive, au final, un vrai page-turner. Chaque nouvelle apporte sa vision de la vie, les façons de tomber bas, de survivre, de se venger. Des moments de vies difficiles pour certains, de plaisir pour d'autres qui aiment la cruauté et faire mal psychologiquement et physiquement. Malgré tout je ne retiens que la première nouvelle qui reste pour m'à part la plus difficile à digérer, la plus difficile à lire... Malheureusement une réalité cruelle et brutale sur la religion, la famille et l'amour.

Chaque nouvelle apporte des émotions émotionnelles fortes, du dégoût, l'envie d'aider son prochain, de la pitié, de la révulsion et être spectateur de scènes horribles, être dans la tête de quelqu'un qui vient à perdre ses moyens et devenir fou, tout détruire et comprendre son geste sans le cautionner. Clairement à ne pas lire si cela ne va pas bien dans votre vie, attendez le bon moment, ce recueil est rempli d'idée noire de souffrance et d'horreur. Mais cela reste du Karine Giebel, des nouvelles de qualité et une plume excellentes.