lundi 22 janvier 2018

13 à table (2017)

Auteur : Collectif
Éditeur : Pocket
ISBN : 2266271261
Parution FR : 03/11/2016
Pages : 283

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.


Treize bougies à souffler sans modération.

Mon avis :

Comme tous les ans, un collectif d'auteurs ce regroupe pour créer treize nouvelles sur un thème définis, pour l'année 2017, l'anniversaire, qu'il soit joyeux, triste, glauque et comique. Nous avons le droit à un panel de genre différents et cela pour tous les goûts littéraires.

Tout d'abord, nous commençons la découverte avec Françoise Bourdin, un joyeux non-anniversaire, dans un style contemporain, l’histoire est simple, touchante et dotée d'une fin ouverte, quelques peut triste, mais le style de l'autrice est bien présent. Fuchsia de Yann Queffélec dans le même genre nous montre la force d'une mère prête à tout pour faire plaisir à son enfant, le jour de son anniversaire. Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche d’Agnès Ledig nous raconte le même style d'anniversaire que Fushia, avec un père prêt à tous pour mettre des étoiles dans les yeux de son fils. Et pour finir dans le genre contemporain il y avait la nouvelle, Tu mens, ma fille d’Alexandra Lapierre, qui nous montre qu'une vie de faux-semblant et de mensonge vous perdra toujours. Et cent et toutes ses dents de François d’Epenoux nous parle d’apparence et de méchanceté, comme quoi l'un peut aller merveilleusement bien avec l'autre.

Nous avons aussi eu le droit a des romances tels que Accords nus de Marc Levy, une romance magnifique et émouvante. L’échange ou Les Horreurs de la Guerre de Bernard Minier nous conte une romance pendant la guerre avec une grande part de fantastique. Merci la maitresse de Agnès Martin-Lugand, n'ai pas une romance à proprement parler, c'est une histoire d'amitié, simple mais réaliste. 

Les 40 ans du fakir de Romain Puertolas est quant à elle, la nouvelle comique du recueil qui relate la différence de deux pays différents sous touche d'humour assez spécial. Je n'aurai pas réussi à accrocher au style de l'auteur.

Pour finir les nouvelles du genre Thriller avec, Le chemin du diable de Maxime Chattam est de loin m'a nouvelle préférer, un mélange de thriller et d'horreur. Une histoire qui tient en haleine pendant une vingtaine de pages. Lasthénie de Franck Thilliez est celle qui m'a le plus ébranlé avec ce combat entre le don de soi et l'acharnement sur une personne... J’ai appris le silence de Karine Giebel, est une nouvelle que j'avais déjà lue dans son recueil dédié. Assez difficile à lire comme toujours avec cette autrice. Le voilà, ton cadeau de Caryl Férey est un enchaînement de situations au final rocambolesque et décevant.

Comme chaque année, nous avons le droit a du très bon et du bien moins bons dans le panel de recueils, des nouvelles plumes découvertes, qui ne m'auront pas toucher ou transporter telle que Romain Puertolas dont je n'ai pas apprécié le style d'humour. Caryl Férey que j'ai trouvé sans saveur et finalement décevant. Cela reste un recueil à acheter et à découvrir. L'achat de ce livre permet de faire un don et d'offrir des repas au personne dans le besoin. Un geste pour aider les restos du cœur.