mardi 19 décembre 2017

Interférences

Auteur : Connie Willis
Éditeur : Bragelonne
ISBN : 9791028110390
Parution FR : 18/10/2017
Pages : 504

Dans un futur proche, une intervention cérébrale a été mise au point pour améliorer la vie de couple. Briddey se réjouit quand Trent, son petit ami, lui propose cette opération avant leurs fiançailles : ils percevront les pensées l’un de l’autre et leur lien émotionnel en sera renforcé. Or les choses ne se déroulent pas comme prévu : malgré elle, Briddey se retrouve connectée à quelqu’un d’autre. Les choses empirent quand elle découvre la propension étrange de sa famille à s’immiscer dans ses pensées… Briddey prend alors conscience des risques d’un excès d’informations. Elle comprend que l’amour – et la communication – s’avèrent bien plus complexes qu’elle ne l’imaginait…

Mon avis :

Interférence est un partenariat découvert grâce à la plate-forme Netgalley et la maison d'édition Bragelonne, je tiens à les remercier de leur confiance.

Il s'agit là d'un roman de science-fiction basé sur la communication, On y découvre Briddey jeune femme irlandaise travaillant pour une société de téléphonie équivalant à la marque Apple, et Trent jeune cadre dans cette entreprise, tout deux en couple, ils décident de passer par une opération à la mode pour augmenter leurs liens émotionnels. Un collègue la prévient de ne pas faire cette opération qui peut avoir des répercussions et des effets secondaires, Briddey n'en faisant cas sa tête décide tout de même de se faire opérer, et à la suite de cette opération tout son monde va s'écrouler, elle se retrouve lié à un autre homme et découvre la télépathie par la même occasion.

On est vite plongé dans ce surplus de communication, j'ai été submerger dès les premières pages et  je me suis sentie oppresser tout comme Briddey qui se retrouve monopolisé de toutes parts par sa famille, ses collègues et son petit ami. Ce trop-plein de communication et de sollicitation est partout dès les premiers chapitres, trop de twitter, instagram, facebook, etc... A ce demander comment parmi toute cette masse de mail et de message Briddey s'y retrouve pour réellement travailler. Le thème abordé est digne d'être traité et surtout d'actualités. L'autrice nous plonge dans un monde pas si lointain que le nôtre ou la mode est de se lier par une opération à l'être chère et découvrir ces émotions, impossible de mentir, de tromper et de cacher ce que l'on ressent à l'autre. On est happé par ce surplus d'information, cette famille oppressante au possible et l’histoire de télépathie qui découle de l'opération.

Bien que déstabiliser par le trop-plein d'information et la longueur de certains passages au tout début qui aurait pu me perdre et me faire fermer ce livre prématurément, j'ai essayé de continuer ma lecture, espérant de l'action, un peu plus de sciences-fictions et au bout d'environ deux cents pages, j'ai été embarquer dans l'aventure de Briddey et C. B sont collègues, à partir d'une certaine scène dans un théâtre, je n'ai pas réussi à lâcher le livre par la suite,  j'y ai apprécié le côté romantique et les zones d'ombre sur certains détails entendus par télépathie qui m'auront permis de tenir en haleine jusqu’à la fin.

J'ai tout de même trouvé bien trop de longueurs, certaines scènes méritaient ces moments de descriptions comme la scène dans la bibliothèque, mais à d'autres moments, c'était excessif, trop d'informations, de descriptions et on se retrouve vite noyé dans des phrases superflues, avec beaucoup trop de détails. J'ai été perdu au tout début, certains pourraient baisser les bras et je le comprends que trop bien pour avoir hésité à le continuer, mais après toute cette oppression des premiers chapitres, l'intrigue et les personnages, on réussit à capter mon intention.

C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert cette histoire de télépathie, malgré un début difficile, j'ai passé un agréable moment avec ce roman de sciences-fictions.