mercredi 1 novembre 2017

Green mechanic, tome 1

Auteur : Yami Shin
Éditeur : Edition Ki-oon
Parution FR : 08/06/2017
ISBN : 9791032701683
Pages : 176


Les êtres humains ont fait de leur planète un désert recouvert d'ordures. Le seul endroit habitable est la Mégapole, ville géante où s'entassent hommes et robots, ainsi que les mystérieux Ersatz, créatures monstrueuses pourchassées par la Milice. Dans ce monde en perdition survit Misha, jeune orpheline aux dons d'empathie surdéveloppés. Incapable de contrôler sa capacité à lire les émotions des autres, elle se tient à l'écart de ses semblables. C'est pourtant grâce à ce pouvoir qu'elle trouve Reborn, un robot morphing errant sans mémoire au milieu d'une décharge. 


Cette merveille technologique est capable d'adopter n'importe quelle apparence. Sans hésiter, la jeune fille lui fait prendre la forme de Mickael, son meilleur ami, dont elle est sans nouvelles depuis qu'il a été enlevé par un groupe d'Ersatz il y a dix ans. D'où viennent ces créatures ? Que deviennent ceux qu'elles capturent ? Nul ne le sait... Pour retrouver son compagnon, Misha rejoint les Renforts, un groupe de guerriers et d'enquêteurs hors pair ! En échange de leur aide, elle met à leur service ses capacités psychiques et son aptitude à faire de Reborn une armure surpuissante. Le combat pour la vérité commence ! 

Mon avis :

Une mangaka suisse, une proposition d'aventure fantastique avec des robots et des "zombies" et un trait de crayon intrigant et beau à regarder au niveau de la couverture, une vraie promesse.

Malgré un résumé consistant et assez long dans la description, j'étais tenté par l'aventure que nous propose Yami Shin avec Green Mechanic. La couverture étant splendide et canon, j'avais hâte de me plonger dans un manga écris par une mangaka suisse. Et qu'elle surprise, j'ai passé un agréablement moment de lecture. On est rapidement plongé dans un monde rempli d'ordure où les êtres humains ne vivent pas bien longtemps, trente ans tout au plus. Un monde où des robots morphing côtoie les hommes. Ou des ersatz plongent le monde dans une peur totale.

Bien que l'univers soit riche et conséquent, il ne se passe pas réellement grand-chose durant les 176 pages, on en apprend le strict nécessaire sur le monde dans lequel nous sommes plongés, les ersatz restent confus et incompréhensibles. Beaucoup de questions entrent en jeu, et cela donne une réelle envie de découvrir la suite avec grande impatience. C'est clairement très bon que ce soit au niveau de l'intrigue qui reste travailler et intriguant et le dessin, qui est un vrai plaisir pour les yeux. C'est le genre de coup de crayon que j'adore. Les personnages quant à eux sont attachants et nous donnent envie de les suivre sur une longue période.

Un univers créé très bon, des dessins sublimes et une histoire que j'ai hâte de suivre, vivement le tome deux.