jeudi 21 septembre 2017

Love Stories ~ The Garden of words

Auteur : Tagura Tohru
Éditeur : TAÏFU COMICS
Parution FR : 28/04/2017
ISBN : 2375060504
Pages : 190

Quand Yuiji Hasegawa apprend accidentellement que son camarade de classe, Yamato Yoshinaga, est gay, il comprend rapidement que le regard de ce dernier est tourné vers un amour impossible. Faisant partie du même groupe de travail, les deux garçons apprennent à se connaître et à s’apprécier. De son côté, Yoshinaga est terriblement sérieux dans sa réflexion sur ses sentiments et sa manière de se comporter, le bonheur semble bien loin, néanmoins, Hasegawa fait ce qu'il peut pour le soutenir.

Mon avis :

Ce manga me faisait de l’œil depuis plusieurs passages en bibliothèque,  et le jour où je me suis décidé à l'emprunter, c'est tout naturellement que je suis tombé en adoration de l'histoire de la mangaka Tagura Tohru. Elle nous livre un Yaoi (Histoire d'amour entre garçons) réaliste et juste, sur les relations, la prise de conscience de l'entourage et l'acceptation. On se demande toute de même, vers où la mangaka veut nous amener, car la romance est traitée de façon succincte.

Yuiji Hasegawa est un jeune homme à qui presque tout réussis, ayant de bonnes notes, une petite amie et apprécié de tous, il vient un jour à découvrir le secret de l'un de ses camarades de classe, celui de Yamato Yoshinaga qui est gay. Ce dernier n'a d'yeux que pour Kyôsuke Hongô, un ami fidèle de Yuiji. Ce dernier, c'est que cet amour n'est et ne sera pas réciproque. C'est donc avec bienfaisance qu'il décide de soutenir et d'être là pour Yamato.

L'histoire bien que simple, dans la trame, nous plonge dans les penser de deux personnages attachants et quelques peut torturer. Les questionnements dus au comportement de certains, à la façon de vivre ce secret. C'est avec beaucoup de recul et de simplicité que la mangaka nous livre une romance sans vraiment l'être, une belle amitié tout simplement.

Nous sommes ici avec un tome introductif, certes, assez redondant et lent mais tout de même émouvant. C'est contemplatif  mais, finalement intelligent de la part de la mangaka, que de prendre son temps pour nous conter cette histoire. Un manga que je compte continuer à l'avenir.


Auteur : Makoto Shinkai
Midori Motohashi
Éditeur : Kazé
Parution FR : 17/12/2014
ISBN : 2820318800
Pages : 192


Takao est un lycéen qui rêve de devenir cordonnier. Un jour de pluie, alors qu’il sèche les cours pour dessiner des modèles de chaussures dans un jardin japonais, il fait la rencontre d’une femme, Yukino. Une habitude tacite s’établit progressivement entre les deux : chaque jour de pluie ils se retrouvent dans ce jardin et apprennent a mieux se connaître. Bientôt la fin de la saison des pluies approche...

Mon avis :

Lecture conseillée par ma petite sœur, après lui avoir demandé un manga terminé en un seul et unique volume, c'est vers The Garden of Words qu'elle m'a orienté. Une couverture sublime qui promet une lecture apaisante et pleine de tendresse.

On nous conte l'histoire de Takao jeune lycéen passionné de chaussures. Son rêve devenir cordonnier. Les jours de pluie ce dernier sèche la première heure de cours pour se réfugier dans un parc et travaillé sur ses créations. Il vient à faire la rencontre d'une jeune femme triste et seule. Peu à peu il va se dévoiler, raconter ses rêves, ses craintes, et c'est tout naturellement qu'il vient à lui proposer de créer une paire de chaussure sur mesure.

Makoto Shinkai nous livre une histoire douce et amère sur la vie de deux inconnues, deux personnes séparées par l'âge, mais qui vont créer un lien tendre et émouvant. On vient à se poser des questions sur cette femme. Pourquoi passer son temps dans ce parc à manger du chocolat et boire des bières ? Pourquoi elle t'est toujours si triste ? Des questions qui trouveront des réponses très rapidement et qui m'ont touché à un point inimaginable. J'ai été transporté dans cette sublime histoire. On ne peut pas en parler comme une simple romance car c'est bien plus que cela, mais j'ai été transporté dans leurs mondes. Et c'est tout en poésie que  Makoto Shinkai termine son oeuvre.

En me renseignant, j'ai appris que ce manga était aussi adapté en roman et en un court-métrage d'une cinquantaine de minutes. Il va sans dire que j'ai hâte de les découvrir. Un manga poétique et tendre, un moment hors du temps.