mercredi 28 juin 2017

La femme à droite sur la photo

Auteur : Valentin MUSSO
Éditeur :  Seuil
Parution FR : 02/03/2017
ISBN : 2021333132 
Pages : 432


Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante.

En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

Mon avis :

Mon tout premier Valentin Musso et qu'elle claque, j'ai aimé du début à la fin. On est rapidement happé par cette histoire de disparition survenue quarante ans plus tôt. L'auteur nous plonge dans l'univers du cinéma des années 50 en parallèle des années 90 périodes durant laquelle vit notre personnage principal David. Cette femme à droite sur la photo nous intrigue, avec sa cigarette à la main et son regard triste dans le vide, qu'est-il arrivé à cette femme ? Pourquoi a-t-elle mystérieusement disparu ? Jeune actrice montante dans le monde du cinéma, sa carrière se voit briser suite à sa disparition. Quarante ans plus tard, David se décide enfin à chercher ce qui est arriver à cette femme, sa mère. 

N'étant pas une grande fan de Polar, j'avais beaucoup d'appréhension à commencer ce roman. Elles ont vite été oubliées dès les premières pages. J'ai été embarquer dans l'enquête autour de cette mystérieuse disparition. L'auteur contrairement à son frère est plus lent dans son intrigue, et cela est le point fort de ce roman. L'intrigue prend le temps de se mettre en place. Les personnages deviennent très vite attachants, et malgré toutes les suppositions que je me suis faites sur bon nombre de personnages, à aucun moment je ne me suis imaginer la fin de ce roman. Aucune scène violente, pas de sang ni de grand moment de tension, juste une enquête, un cold case non résolue. Des indices, témoignages et mensonges voila la contenue de ce roman. Un bon polar qui m'a conquise et me qui m'a donné envie de lire plus de romans de ce genre et surtout de cet auteur. 

Une enquête intrigante, une fin qui nous laisse sur les fesses et réellement surprenante. Mon premier Valentin Musso et surement pas le dernier.