jeudi 15 juin 2017

Edwenn, le monde des Faës

Auteur : Charline Rose
Éditeur : Nouvelles Plumes
Parution FR : 01/09/2016
ISBN : 2298116571  
Pages : 548


Depuis d’ancestrales querelles, les humains et les Faës vivent séparés par une frontière invisible, le Voile. Intrépide et courageuse, la jeune Edwenn ne supporte pas la vie à laquelle sa société condamne les femmes, et rêve dans sa quête d’aventures de pouvoir explorer cet autre monde mystérieux.

Mêlée à son insu au conflit qui oppose le prince faë Kadvael au Seigneur des Chimères, la voilà projetée sur les terres des Faës. Mais il ne fait pas bon être humaine dans cet univers peuplé d’êtres magiques. Menacée par les Chimères qui réclament justice, Edwenn doit lutter pour sa survie. Elle rencontre Jezekael, prince des Faës et frère de Kadvael, et tombe sous le charme de cet homme lumineux et bienveillant. Mais entre humains et Faës, l’amour est le plus grand des interdits…

Mon avis :

Un premier roman envoûtant qui m'a entraîné dans un monde fantasy consistant et d'une grande beauté. J'ai eu un magnifique coup de cœur pour l'univers de Charline Rose. C'est avec facilité que l'on entre dans la féerie. Une fois le voile passé on est plongé dans un monde des plus somptueux. Les descriptions sont détaillées sans être pesantes sur la longueur. Le travail est colossal et l'imagination de l'auteure n'a aucune limite pour notre plus grand bonheur. 

On suit Edwenn jeune humaine intrépide et courageuse qui se voit faire la rencontre d'un jeune faës ayant passé le voile. Ce voile qui sépare les humains de la féerie. Cette rencontre va changer à jamais la vie de cette humaine. Elle va donc être dans l'obligation de suivre ce séduisant faës à travers ce nouveau monde peuplée de créatures sanguinaires, sublimes et féerique. Pourchasser par des chimères elle va faire la rencontre de bon nombre de faës qui deviendront amies comme ennemies.

La richesse de ce roman vient du nombre de peuples vivants dans ses terres de féeries, des nymphes, sirènes, faës, chimères et tant d'autres. Étant Bretonne et vivant depuis toute petite bercée par les légendes Arthuriennes, le petit peuple et les légendes celtes, j'ai tout bonnement adorer me retrouver dans ce monde. Jamais perdues dans l'intrigue, j'aurais tout de même apprécié une carte pour me situer plus facilement, avoir une vue sur les distances entre les peuples. En ce qui concerne la quête, elle est intrigante et c'est avec grande facilitée que l'on s'attache aux personnages. A t'elle point que les cent dernières pages ont anéanti mon petit cœur. Pendant cette période de lecture j'ai vécu à travers les yeux d'Edwenn, j'ai eu peur, été émerveiller. La plume de l'auteure m'a permis de voyager et de rêver, je n'avais pas connu cela depuis ma lecture de Tétrah les serviteurs de l'eau publié dans la même maison d'édition qui date de 2012. J'ai eu le coeur brisé de par les disparitions mais aussi au moment de tourner les dernières pages et c'est avec une grande impatience que j'attend la suite de ce merveilleux roman.