samedi 6 mai 2017

Joséphine

Auteur : Pénélope Bagieu
Éditeur : JEAN-CLAUDE GAWSEWITCH
Parution : 18 Septembre 2008
ISBN : 2350131394
Pages : 56

Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n’est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une sœur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison.
Elle a des parents qui n’habitent pas la même ville mais qui réussissent à l’envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n’arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d'œnologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose.

Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l'origine: elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l'artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus.

Mon avis :

Joséphine, petite bande dessinée intrigante tout comme le film. Je voulais absolument me lancer dans la bd avant de voir ce film qui a l'air drôlissime. Et qu'elle pur moment de bonheur. Une petite parenthèse de fraîcheur. J'avais déjà adoré Ma vie est tout à fait fascinante et Joséphine est tout simplement dans la même veine. J'étais obligé d'aimer Joséphine et ses kilos en trop. Je me suis retrouvé en elle, et c'est la force de Pénélope Bagieu. Nous permettre de nous retrouver en ses personnages malgré les différences (Couleurs des cheveux, poids, travaille). Et pourtant je me sens proche de Joséphine malgré les différences entre nous.

Les petits moments de sa vie sont aussi drôles les unes que les autres et c'est avec plaisir que je continuerais à découvrir c'est mésaventures dans les deux autres tomes.