mercredi 24 mai 2017

Harry Potter et l'ordre du phénix

Auteur : J.K Rowling
Éditeur : GALLIMARD
Parution FR : 2003
ISBN : 2070643069 
Pages : 976

Harry vient de passer un autre pénible été chez son oncle et sa tante, sans nouvelles de ses amis ni du monde de la magie. Autrefois admis en héros à l'école des sorciers, il y est accueilli plutôt tièdement en cette cinquième année. C'est que le ministère de la Magie ne veut plus rien entendre des prétendues menaces de mort qui planent sur Harry Potter. Mandée pour effacer le souvenir de Voldemort des couloirs de l'école, une nouvelle enseignante en profite dès lors pour rendre la vie dure à Harry et semer la zizanie parmi les grands et les petits sorciers. Chassé de l'équipe de quidditch et ridiculisé par le ministère de la Magie, Harry doit également combattre les images que parvient à immiscer dans son cerveau Lord Voldemort, bel et bien vivant, et plus menaçant que jamais. Et pour couronner le tout, voilà que Harry se retrouve affligé d'une timidité qui le transforme en poireau devant la belle Cho Chang.

Mon avis :

En me donnant pour challenge de relire un tome d'Harry Potter par mois, j'avais l’appréhension depuis le commencement de relire celui-ci. Bien que les autres aient été lu et relu, pour celui-ci cela n'est pas le cas. Il a été lu une seule et unique fois quand j'étais plus jeune. Et cela avait été une lecture difficile à l'époque. Pour plusieurs raisons, le côté sombre, le nombre de pages et la mort d'un certain personnage. 

Au jour d'aujourd'hui, je dois avouer avoir adoré cette lecture au point où il a été terminer en mêmes pas trois jours, un exploit pour le pavé que c'est. Avec la maturité je me rend compte de toutes les allusions, les changements dus au retour de Voldemort. Ce coté sombre qui m'avait déplu à l'époque et qui maintenant me convient tout à fait. Car J. K. Rowling nous dépeints au travers de Dolores Ombrage d'anciens dirigeants de notre histoire. La chasse aux hybrides, le fait d'être prête à tous pour défendre c'est idées, quitte à tuer et faire des massacres. C'est ce qui fait la force de cette auteure, le livre peut être compris de différentes façons en fonction de l'âge du lecteur. Le changement d'ambiance, l'entrée d'Harry dans le monde des "grands" sont retranscrits d'une façon brutale. Le monde où il croyait à jamais le sien se détruit peut a peut. Il est moqué, pris pour fou et diffamer. Ses amies d'hier ne le sont plus pendant un certain temps, de nouveau arrivent dans sa vie. C'est réellement le tome le plus intéressant au vu de penser et du changement qui se produit en Harry. Malgré tout je suis par moments venus à ne plus le supporteur. J'ai trouvé ma lecture quelques peut difficile étant toujours dans sa tête. Il est tout de même dans un état de dépression et cela nous plonge dans la noirceur du retour de Voldemort. 

Même si ce tome reste le plus imposant de la saga, l'auteure nous prouve sa maîtrise de ce monde, tout y est cohérent et mener d'une main de maître. Le suspens est présent du début à la fin et aucun temps morts n'est à déplorer malgré les presque 1000 pages. C'est du grand art comme le fait si bien J. K. Rowling.