dimanche 21 mai 2017

Calendar Girl Mai

Auteur : Audrey Carlan
Éditeur : Hugo et compagnie
Parution FR : 04 Mai 2017
ISBN : 2755627808
Pages : 192


Le mois de mai est chargé en émotion.
Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa soeur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle.

C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette.

En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer. Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa soeur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.

Mon avis :

C'est toujours avec beaucoup d'attente que je commence un Calendar Girl. C'est malheureusement très addictif et on se laisse vite envoûter par la plume de l'auteur. Car loin d'être folichon, cela reste un page-turner assumer.  

Alors comme les autres tomes, celui-ci est rempli de défaut. Malgré tous quelques passages font que j'ai apprécié cette lecture sentimentalement parlant. Alors non ce n'est pas pour les partit de fesses à répétition toutes les 15 pages (155 pages en tout, vous aurez vite compris que niveau intellectuel on repassera.) C'est surtout pour Maddy, que j'ai adoré retrouvé ici et là façon dont l'auteure traite ce personnage. J'en suis même venue à la regretter à la fin de cette lecture, elle est tellement attachante que lire un peu plus de sa vie ne me dérangerait d'aucune façon. Le deuxième point positif est Hawaï; le sable blanc, le soleil, la mer... Et les coutumes samoanes de ce pays, qui sont invoquées subtilement. Monsieur Mai est intéressant de ce point de vue. Malheureusement ayant un énorme engin, on devait s'attendre à ce que Mia saute dessus. Et rassurez-vous, vous n'aurez nullement besoin d'attendre. Au premier regard monsieur passe à la casserole (ou l'inverse). 

Mia recommence donc le même schéma sans fin, elle qui essaye de régenter la vie de sa petite sœur et qui lui donne de bons conseils mais ne se les applique pas elle-même. C'est une impression de stagnation qui ressort de cette lecture. L'auteure veut la faire passer pour Sainte Marie sur les dernières pages et cela sonne comme faux au vu du début du roman. Cela montre une nouvelle fois un manque de crédibilité qui est peut-être dû au manque de profondeur des intrigues. Un autre point qui m'a beaucoup chiffonner, le fait que Mia soit embauchée en tant que mannequin "grande taille" elle qui fait un 38-40. Dois-je me sentir grosse avec mon 40, il s'agit tout de même d'un roman que beaucoup de jeunes filles lisent. Alors lire "grande taille" pour quelqu'un qui fait une telle taille est pour moi insultant et provocateur. Car oui certaines vont se sentir mal dans leurs peaux en se disant, mince mon 40 est considéré comme grande taille, je vais devoir faire un régime... On connaît la suite. Un auteur bien que devant faire du divertissement doit tout de même montrer l'exemple, et c'est avec ce genre de propos que certaine personne fragile décide de vouloir perdre du poids ou vouloir faire comme Mia au niveau sexuel. 

En terminant ce tome, je reste donc sur un ressenti de stagnation du point de vue de Mia, malgré toute la galerie de personnages gravitants autour d'elles étaient divertissantes et pour le peut que j'ai lu intéressant. Loin d'être de la grande lecture se tome reste passable mais tout de même le moins bon de tous.