lundi 3 avril 2017

Bilbo Le Hobbit

Auteur : J.R.R Tolkien
Éditeur : Editions de Noyelles
Parution : 2013
ISBN : 2253049417
Pages : 504

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Grandalf le magicien et treize nains barbus l'entraînent dans un voyage périlleux.
C'est le début d'une grande aventure, d'une fantastique quête au trésor semée d'embûches et d'épreuves, qui mènera Bilbo jusqu'à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug ...

Mon avis :

Tout premier Tolkien pour m'à part, et j'ai honte de l'avouer. Je n'ai jamais osé lire un livre de cet auteur, par peur de ne pas apprécier cet ouvrage que bon nombre de personne appelle chef-d'oeuvre, ce qui était une mauvaise excuse car le fantastique est mon genre préférer de littérature. Et à vrai dire je ne comprends pas pourquoi j'ai attendu autant de temps car j'ai tout bonnement adoré cette lecture. J'ai été embarquer dans l'aventure tout comme Bilbo. Je n'ai pas vu les pages tourner et c'est avec plein de rêves à la tête que j'ai quitté ce petit bonhomme et ses amies.

L'aventure de Bilbo commence par "Dans un trou vivait un Hobbit" Cette phrase est le prélude à un univers magique, fantastique et dans lequel j'ai hâte de me replonger dans l'avenir. Je suis ressortis de ma lecture avec la tête dans les nuages et les yeux qui brille. Cette simple phrase est le commencement d'un univers d'une originalité époustouflante pour l'époque. Le monde créer est spectaculaires (enfin dans ma tête) et permet de nous évader dans nos penser. Les descriptions sont d'une grande justesse et nous plongent dans cette si célèbre Terre du milieu. Tout y est parfait, que ce soit les personnages, les aventures, les rebondissements, le grand Smaug. Je me suis attacher aux personnages et c'est avec le cœur lourd que j'ai tourné la dernière page de cette oeuvre. Je me console en me disant que m'a découverte n'est pas terminé et qu'il me reste l'intégral du seigneur des anneaux à découvrir. Je pense que le fait d'avoir vu les films au cinéma avant de lire le livre m'a permis de plus facilement visualiser les visages et les paysages. Cela m'a aussi aidé à dissocier les nains entre eux, car il faut l'avouer ils sont nombreux c'est filou.

Je n'ai donc pas été déçu de ma lecture, le seul reproche que j'aurais à faire est l'édition dans lequel j'ai acheté cette histoire. Il s'agit des éditions de Noyelles. Tout d'abord les mots manquants qui m'ont énervé à un point inimaginable. Cela ma troublait dans ma lecture. Ensuite la pagination, cela devait être trop compliqué de revenir à la ligne alors ils ont décidé de mettre des[] vers la droite en dessous de la dernière ligne pour des phrases où il devait rester qu'un seul petit mot. Je n'ai pas compris et cela m'a rebuté encore plus. Mais le pompom reste les 20 pages après la table des matières blanches comme la neige qui ne servent à rien. Sachant cas les toutes dernières pages il insiste sur le fait qu'il utilise du papier composé de fibre naturelle et d'un système d'aménagement durable... La blague. Je vais à l'avenir éviter les livres de cette maison d'éditions.

C'est avec tristesse que j'ai quitté Monsieur Biblo et ses acolytes. J'ai apprécié chaque moment passé en sa compagnie durant ma lecture. Et c'est avec bonheur que je repense à cette lecture. Un coup de cœur tout simplement.