jeudi 23 février 2017

Calendar Girl Janvier

Auteur : Audray Carlan
Éditeur : Hugo Roman
Parution : 05 Janvier 2017
ISBN :  2755629096
Pages : 154

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu'il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.

Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.
12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres... des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

Mon avis :

Un roman très particulier, Je m'attendais bien sur à ce que j'allais trouver en lisant ce petit roman. Du poney, des beau goss, du poney et ... du poney. (C'est plus soft que du c... hein) ;) Bon tout d'abord on rentre dans le vif du sujet dès les premières lignes, on comprend les motivations de Mia de devenir une escort. Par la suite tout s'enchaîne, la rencontre avec Wes son premier client et hop une Mia en chaleur dès le premier regard. Il y a plusieurs choses qui ont fait que je n'ai pas accroché à ma lecture au point d'en être accro comme le laisse croire toute la promotion autour du livre. 

Tout d'abord Mia, qui est très particulière, elle se voit pulpeuse et bien en forme/en chair avec son 38, ces rondeurs sont bien mises en avant et blabla, j'ai trouvé déplacer de la part de l'auteur car cela peut complexer toute personne ayant un petit 42 et plus. Ensuite elle essaye de se rassurer comme elle peut sur le fait qu'elle ne deviendra pas une *prostituée*, j'attends de lire la suite pour me faire mon opinion sur ce point... Mais à la lecture des dernières ligne j'ai bien l'impression que ses illusions vont vite s'envoler, en même temps que sa culotte. J'ai aussi été déçus par la petite taille du livre, tout est survolé, cela ne laisse pas le temps de s’attacher vraiment aux personnages et malheureusement à la fin de ma lecture, le personnage dont je me suis attacher a été Wes, pas de bol Mia ne risque pas de l'embarquer dans ses bagages.

Il y a tout de même des points positifs, Wes tout d'abord que j'ai eu du mal à apprécier tout comme Mia mais qui a réussi à me toucher au fil des pages. Mia oui je sais la fille qui se contredit, je n'ai pas accroché à sa personnalité au premier abord mais vers la fin du roman j'ai commencé à être touché par elle et à me dire que c'est finalement une femme forte, têtue et courageuse. Quant à l'écriture, elle est très fluide et permet de lire ce livre en même pas une heure et d'en redemander car oui j'avoue j'ai hâte de découvrir le beau Français. Après je ne sais pas si j'accrocherais toujours avec les perso masculins. 

Pour ce qui est du sexe, parlons-en. Mia et Wes se trouvent dès le premier soir un point commun, et oui tous deux adorent faire du poney l'un avec l'autre. Je m'attendais à ce qu'il y est un jeu du chat et de la souris mais non l'auteur rentre directement dans le vif du sujet. Cela reste assez soft finalement, c'est par moments détaillés d'autres non. Rien de choquant quand on lit ce livre dans les âges qui le permettent. Je ne pense pas qu'il soit adapté à une petite-fille de 10/12 ans, on est d'accord.

Ma curiosités fait que je vais succomber au roman de février et voir si cela vaut le coup ou non de continuer à acheter cette saga littéraire. Cette lecture est en vérité ni un coup de coeur, ni une déception. Et j'attends impatiemment la lecture du mois de février pour me décider.