mercredi 23 novembre 2016

La fille de Brooklyn

Auteur : Guillaume Musso
Éditeur : XO
Parution FR : 2016
ISBN : 2845638086 
Pages : 464

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. 
L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé :

"Si j'avais commis le pire,
m'aimerais-tu malgré tout ? "

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. 
Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo.
– C'est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.

Et depuis, je la cherche.

Mon avis :

Musso et moi c'est une petite histoire d'amour depuis que j'ai lu la fille de papier il y a déjà de cela six ans. J'avais tout de suite accroché à son style et à sa plume. La fille de Brooklyn est mon quatrième roman de cet auteur et j'accroche toujours autant. J'ai tout de même eu du mal à rentrer dans l'histoire, les soixante dix premières pages m'ont paru longues. Mais une fois l'enquête réellement commencée on est embarqué avec Raphaël et Marc et on ne souhaite qu'une chose comprendre ce qui est arriver à la fille de Brooklyn. 

N'étant pas une adepte des thrillers, je n'ai lu qu'un seul et unique livre de ce genre de Patricia Macdonald et loin de la surpasser, ce roman reste prenant du presque début jusqu'à la toute fin. Je n'avais pas retrouvé l'envie de connaître le dénouement d'un livre au point de le lire en même pas deux jours depuis longtemps. On ne voit pas passer les 460 pages, c'est prenant, addictif. Dans ce roman ni fantastique, ni histoires romantiques trop présentes. Non loin de là, c'est purement et simplement une enquête malgré le but du personnage principal de retrouver la femme qu'il aime. Pour le fantastique c'est ce que j'ai toujours aimé dans c'est roman mais pour cette histoire cela ne m'a pas manqué. 

L'histoire d'Anna à une véritable profondeur, durant tout le roman on se demande qui est véritablement cette fille de Brooklyn, on plonge donc dans son passé au travers des trois jours où va durer l'enquête. Les nombreux rebondissements que nos "héros" vont découvrir au gré de leur recherche en France et aux États-Unis, nous plongent dans ce passé terrible, horrible et terrifiants. On découvre vers les 3/4 du livre "les tueurs/kidnappeurs" de l'intrigue principal, je dois avouer avoir été plus ou moins scotchés. Je m'attendais donc pas à être scotchés pour la toute fin et pourtant c'est ce qui s'est passé. Cette fin est poétique, touchante et à la fois triste et belle. Je ne m'attendais pas avoir la larme à l'oeil en lisant les toutes dernières lignes. Musso a réussi à me faire pleurer et je voulais rester avec eux, en savoir plus sur leur vie à tous après toutes ces péripéties. Je ne suis nullement déçu de cette fin et du roman en lui-même. Ce n'est pas un coup de coeur mais cela sans approche.