lundi 10 octobre 2016

Journal d'un vampire en pyjama

Auteur : Mathias Malzieu
Éditeur : Albin Michel
Parution FR : 2016
ISBN : 2226321829 
Pages : 229

Journal intime tenu durant l'année où M. Malzieu a lutté contre la maladie du sang qui a altéré sa moelle osseuse et la mort personnifiée, Dame Oclès. 

« Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. »


Mon avis :

Après avoir lu tant de critiques élogieuses, sur ce livre je me suis décidé à l'emprunter et là, le choc. Dans un premier temps j'ai commencé à voir des photos sur instagramme de ce livre, Journal d'un vampire en pyjama qu'elle titre, et la quatrième de couverture ne m'en apprit guère plus sur ce qui m'attendait. Ne reconnaissant pas le nom de l'auteur, j'ai été encore plus surprise durant les premières minutes de ma lecture. c'était donc un témoignage sur un homme qui devait combattre une maladie. Une histoire racontée par le malade lui-même. J'ai donc une fois fini le premier chapitre décider de me renseigner sur l'auteur. Cela fait je me suis relancé dans cette lecture et j'ai bien eu du mal à en décrocher. C'est un petit bijou. Une merveille. Que dire de l'émotion pure. 

Ce livre nous raconte donc la vie de Mathias Malzieu, chanteur, musicien et écrivain français, membres du groupe Dionysos. Un beau jour, après l'enregistrement de chansons pour la bande originale de sont tout nouveau film d'animation, Mathias se sent terriblement mal, arriver à l’hôpital il apprend qu'il est atteint d'une maladie grave portant le nom d'aplasie médullaire. Cette maladie lui détruit sa moelle osseuse. C'est de ce séjour de plus d'un an que Mathias Malzieu nous raconte au fil des pages. 

C'est tellement bien écrit et mise en forme que ce livre ce lis réellement très vite. C'est raconter de façon merveilleuse, les métaphores poétiques sont sublimes. Monsieur Malzieu c'est écrire et toucher sont publics. On n'en ressort pas indemnes. J'ai pris grands plaisirs à apprendre dans les dernières pages que cette maladie et dame oclès avaient été vaincus. Et je dois dire à cet homme, félicitations pour votre courage, votre détermination à vouloir continuer à vivre. Et surtout merci pour ce témoignages magnifiques. Merci.