mercredi 19 octobre 2016

Brooklyn

Auteur : Colm Toibin
Éditeur : Robert Laffont Pavillons
Parution FR : 2016
ISBN : 2221192303 
Pages : 314


Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 50. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.

Au début, le mal du pays la submerge, la laissant triste et solitaire. Puis, peu à peu, elle s’attache à la nouveauté de son existence. À son travail de vendeuse dans un grand magasin où les premières clientes noires font une apparition timide qui scandalise les âmes bien-pensantes - sauf Eilis, qui, dans sa petite ville d’origine, n’a jamais connu le racisme. Au bal du vendredi à la paroisse du quartier. Aux cours du soir grâce auxquels elle se perfectionne en comptabilité. Dans ce rythme entre monotonie rassurante et nouveautés excitantes, Eilis trouve une sorte de liberté assez proche du bonheur.

Mon avis :

Colm Toibin nous plonge dans un roman qui nous raconte une histoire, une vraie et belle histoire sur la jeunesse d'une jeune femme, le départ de cette dernière pour un autre continent, un nouveau pays, une nouvelle vie. Cette histoire est à la fois triste et sublime. Il reste loin du coup de cœur ayant quelques défauts à mes yeux mais reste une bonne découverte et une histoire au final passionnante à lire.

Brooklyn nous plonge dans le monde d'Eilis, jeune Irlandaise des années 1950, ne trouvant pas de travail dans son pays qui est l'Irlande, elle est donc envoyée par le biais d'un prêtre à Brooblyn. Une toute nouvelle vie s'ouvre à elle. Vendeuse en prêt-à-porter pour les magasins Bartocci. Et vivant dans une petite auberge chez Mme Kehoe. Avec l'aide du père Flood elle décide de commencer des cours du soir pour travailler dans les bureaux. Elle y découvre la liberté, la vie dans une grande ville et surtout l'amour.

Le roman est séparé en quatre parties, la toute première nous fait découvrir la vie d'Eilis en Irlande auprès de sa mère et Rose sa grande soeur. On y découvre une Eilis peu charismatique, n'ayant aucune confiance en elle. Rose sa grande soeur décide pour elle de l'envoyer en Irlande pour qu'elle est une meilleur vie, on y découvre son voyage en bateau jusqu'à Brooklyn. La deuxième partie est consacrée aux premières semaines d'Eilis à Brooklyn et la façon dont elle s'adapte à sa nouvelle vie. Pour m'à par cette partie est une déception, je trouve que tout se passe trop lentement c'est longuet et j'ai eu beaucoup de mal à continuer ma lecture. La troisième partie m'a convaiçus bien plus que la deuxième, on y découvre Tony, l'homme qui va lui changer sa vie dans cette grande ville et cela a été un véritable plaisir à lire. Tony étant touchant et merveilleux. Malheureusement deux ans après être parti de chez elle, un malheur arriva et Eilis du rentrer en Irlande. La quatrième et dernière partie du livre se passe donc pendant le trajet du retour, Eilis rentre chez elle et là elle devient une tout autre personne. J'ai été toucher de ce qu'il lui arrivait mais j'ai été déçus de son comportement et les trouver incompréhensible. Et m'a plus grosse déception a été la fin du roman que j'ai trouvé trop rapide et trop brute. Alors que le reste du roman était toujours dans les détails, la lenteur tandis que la fin arrive bien trop vite. Au point où je suis resté sur ma fin.

Malgré tout j'ai pris un réel plaisir à vivre avec Eilis, à découvrir sa vie, ses peines et son bonheur. J'ai surtout pris un grand plaisir à découvrir le personnage de Tony qui a été pour moi un bol d'air frais a chaque fois qu'il apparaissait. C'est comme si je tombais moi aussi amoureuse de lui en même temps qu'Eilis et cela arrive rarement durant mes lectures. Pour cela, le roman a été une très bonne lecture et un réel plaisir à lire.