lundi 10 octobre 2016

Le journal d'Anne Frank

Auteur : Anne Frank
Éditeur : Le livre de poche
Parution FR : 18 septembre 2013
ISBN : 9782253177364
Pages : 368


Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu'en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Cette édition comporte des pages inédites.

Mon avis :

Ce livre est un grand classique de la littérature et pourtant ce n'est cas l'âge de vingt-et-un ans que je me suis décidé à le lire. Ce livre n'a jamais été durant ma scolarité une lecture obligatoire, pas que je ne voulais pas le lire, non c'est plutôt que j'avais une grande hantise à le lire. J'ai eu l'occasion de le lire durant m'à dernière année de BTS et quel choc. On connaît tous l'histoire de cette jeune fille juif déportée et de son récit de vie dans l'annexe. Connaissant la fin, j'avais la boule au ventre de le lire, et une fois lancer dans ma lecture cette boule au ventre ne c'est jamais dissipé. 

Tout commence le 12 juin 1942, Anne commence à tenir son journal intime et y note ses ressentis, sa vie... On plonge irrémédiablement dans son univers. Avant de commencer ma lecture je me suis dit "ne t'attache pas, fait tout pour garder une distance" mais cela a été impossible. je me suis attaché à elle, malgré l'envie de la secouer un peu par moments du fait de son arrogance au tout début de ma lecture. Au fur et à mesure de cette lecture Anne grandis, on vit avec elle son évolution d'enfant à jeune fille et cela avec beaucoup de tristesse compte tenu de cette fin tragique. 

J'ai mis beaucoup de temps à le finir, réellement du moment ou j'ai entamé la toute première page à la toute dernière il s'est passé cinq mois. J'avais la boule au ventre de le lire mais surtout de le finir. De lire "là se termine le journal d'Anne Frank". Lire cette phrase cela a été un choc, je dois avouer avoir pleuré. Mais le pire c'est que j'étais énervé, énerver contre la personne qui les a trahi. Énerver qu'un seul homme au pouvoir d'un pays est le pouvoir d'exterminer autant de gens... 

Pour m'à part je pense que ce livre doit être lu au moins une fois et surtout que les enseignants vont continuer à le faire partager à leurs élèves car c'est un devoir de mémoire que de le lire. Il fait partie de c'est roman que je me devais de lire, maintenant fait je ne le relirais plus jamais, la sensation était bien trop déplaisante pour que je le relise, mais il est sur que si je viens à avoir des enfants ils le lieront.