jeudi 15 novembre 2018

Princesse 2.0

Auteur : Andy
Éditeur : 404
#ISBN2266275380  
Parution FR : 24/03/2016
Page : 270
Amazon :
Princesse 2.0


Je m'appelle Lindsay et j'ai 24 ans. On me dit que pour trouver le Prince Charmant, il faudrait déjà que je me comporte comme une Princesse. Easy : je vais m'inspirer de toutes ces filles qui semblent parfaites. Vous savez, ces filles, là, sur les réseaux sociaux, qui nous en mettent plein la vue avec leurs fringues (quand elles en portent) et leurs copines trop belles (quand elles en ont). Je vais faire tout pareil ! (enfin, je vais faire ce que je peux, quoi) Un jour mon Prince viendra... Ou pas ! Avec : - des montages Photoshop de qualité (ou pas) - des tests indispensables (comment savoir si votre mec est un connard) - de vrais morceaux de Ryan Gosling ... Et plein d'autres infos essentielles !

Mon avis :

Livre acheté par ma petite soeur et dotée de nombreuses images et dessins à la main, je me suis dit qu'il ne serait pas bien long à lire. Et cela a été le cas, il a été bien rapide pour finalement pas grand-chose. C'est rempli de vide et inintéressant. L'histoire est bateau, vu revu et déjà fait par beaucoup d'auteur pour la jeunesse et de jeune adolescentes. C'est le genre de livre fait par des youtubeurs pour leurs abonnés et qui malheureusement oubli un grand nombre d'entre eux. Car l'histoire ou plutôt le personnage principal se rapproche de la vingtaine physiquement mais possède la mentalité d'une adolescente de douze ans. C'est très superficiel, et malgré quelques bons conseils, on se retrouve très rapidement dans la caricature grotesque.

Avec tout ça, je dois tout de même avouer être fan depuis des années d'Andy. Sa spontanéité et le travail qualitatif sur ses vidéos est remarquable, et j'avais l'espoir de retrouver un peu de tout cela dans ce roman et quelle désillusion. Un manque d'intérêt pour l'histoire, pour le contenu et pour le travail sur le texte.

Bien évidemment je respecte Andy et les lecteurs qui auront apprécié la lecture, mais de mon côté, je trouve que ce livre est une grande supercherie pour ce faire de l'argent sur le dos d'abonnés qui paye pour du vent. Il est très rare que je déconseille l’acquisition d'un roman mais là c'est le cas éviter cet achat. Une  vraie déception.

Caribou Baby

Auteur : Meg Rosoff
Éditeur : Rageot
#ISBN2745997521 
Parution FR : 11/09/2018
Page : 96
Amazon :
Caribou Baby


Je m'appelle Jess. J'ai 17 ans, et je viens d'avoir un bébé. Bon ... pas n'importe quel bébé : un bébé caribou. Personne ne sait comment c'est arrivé. On n'avait rien détecté.

Mon avis :

Caribou Baby fait partie de ces roman complètement décalé et déconcertant sur lesquels on tombe sans vraiment le vouloir. Autant l'avouer je n'ai pas accrocher à la lecture. Je suis passé totalement à côté de ce titre malgré les avis positifs et les thèmes abordés. Je tiens tout de même à remercier Netgalley ainsi que la maison d'édition Rageot pour le service presse.

On est ici avec un roman métaphorique qui m'a laissé perplexe pendant toute la durée de la lecture. L'histoire comptée est émouvante, les thèmes de l'enfant anormal et une grossesse à un âge où cette jeune femme devrait penser aux soirées et au prochaine vacance scolaire, touche chaque lecteur. Mais cela ne fait pas tout et je me suis retrouvé à la fin avec un goût d'inachever, un manque d'intérêt et des émotions bridées par le si peu de pages. La lecture reste fluide, en grande partit grâce au talent de Clémentine Beauvais qui traduit de façon très poétique cette histoire bien loufoque.

En conclusion il s'agit d'un court roman qui reste rapide à lire, bien loufoque, point qui peut gêner plus d'un lecteur mais les sujets abordés sont touchants et émouvants.

mercredi 7 novembre 2018

Arlo Finch, tome 1 : Le Mystère des Longs Bois

Auteur : John August 
Éditeur : Milan
#ISBN2745997521 
Parution FR : 12/09/2018
Page : 398
Amazon :

« Je protège la nature
Je défends les plus faibles,
J'éclaire les sentiers,
Et cherche la droiture.
Esprits de la forêt, entendez-moi
Prononcer mon Serment du ranger »

Quand Arlo rejoint les Rangers de Pine Mountain, il n'imagine pas que, dans les mystérieux Longs Bois qui entourent la ville, certaines pistes le mèneront à la magie... et d'autres au danger.

Mon avis :

Je tiens à remercier la maison d'édition Milan ainsi que la plate-forme Babélio pour l'envoi de ce service presse.

Arlo Finch m'a captivé dès le premier regard, avec cette couverture dès plus travaillés. La colorisation ainsi que le dessin sont accrocheurs, tout comme la quatrième de couverture qui donne le ton sur l'univers créé par John August. Un mélange de magies dans les montagnes, des Rangers et une bonne dose de surnaturel. Tout me donnait envie de découvrir ce titre. Je trouve de plus en plus de belles lectures et de beau coup de coeur dans la littérature jeunesse depuis quelque temps. Et Arlo Finch est une très belle lecture.

L'ambiance de cette ville dans les montagnes, avec cette maison délabrés et le tonton taxidermiste. Les Rangers qui acceptent Arlo à bras ouverts, lui montrent la magie de la montagne. Les camps dans les bois, les devoirs d'un ranger et les mystères autour de cette ville qui est loin d'être ordinaire. C'est des thèmes intéressant à suivre au fil des pages. On apprend le monde des Rangers en même temps qu'Arlo et c'est très enrichissant. L'ambiance qui oscille entre le surnaturel et le réel est plaisant à suivre et donne tout l'intérêt à la lecture.

J'ai eu la forte impression de retrouver l'ambiance de Stranger Things, avec des enfants obliger de faire face à un monde parallèle, à des puissances insoupçonné. Et j'ai tout simplement adoré être plongé dans un univers comme celui-ci. Ciblé jeunesse on se retrouve avec un roman intelligent, des personnages travaillés et attachants. Une bonne dose de surnaturel et d'apparition étrange. Rien qui ne choque cependant, malgré des scènes de suspenses et de tension. C'est parfaitement doser pour plaire à tous types de lecteurs.

Un roman jeunesse à découvrir de toute urgence, il plaira à coup sûr aux jeunes lecteurs et serait un parfait cadeau pour les périodes de fêtes qui arrivent. Pour m'a part j'attends patiemment la suite qui devrait arriver en début d'année prochaine.

samedi 3 novembre 2018

Au-delà de l'apparence, tome 2

Auteur : Fumie Akuta
Éditeur : Kana (Shôjo)
#ISBN2505069379
Parution FR : 03/07/2017
Page : 162
Amazon :
Au-delà de l'apparence, tome 2

Chitose s’est façonné un masque derrière lequel elle a pris l’habitude de se cacher pour être appréciée de tous. Mais sa vie va complètement changer le jour où Itsuki, un bel inconnu, lui vient en aide.
Fascinée par son regard, elle décide de le suivre et se retrouve devant les portes d’une école d’art. Armée de son plus beau sourire, Chitose demande à son sauveur de lui faire visiter les lieux, mais ce dernier voit clair dans son jeu : impossible de lui mentir !

Mon avis :

Parmi les quelques sagas de manga débuter l'année dernière, il y avait ce petit Shôjo tout mignon. J'avais été agréablement surprise l'année dernière d'apprécier un manga de ce genre, même si l'histoire reste des plus bateau, elle permet de se déconnecter et de passer un moment bien sympa avec Chitose et ses amies du cours d'art.

Cela reste des plus classique, rien de nouveau sous le soleil et j'ai trouvé ce second tome toujours aussi mignon mais tout de même assez simpliste. Chitose prend du caractère et s'affirme enfin dans son groupe malgré un manque de confiance sur les premiers temps. Elle trouve les mots (n'arrive cependant pas les dires à tout le monde) et commence à évoluer dans le bon sens. Elle se rend compte qu'elle est appréciée par plus de mondes que prévu et la romance est à ses balbutiements. La mangaka joue avec le lecteur en ce qui concerne la romance. C'est un peu du chat et la souris, mais à un point que je n’apprécie pas dans ce genre précis.

Je me retrouve avec une romance vu et revu dans ce genre et il manque un je-ne-sais-quoi pour faire chavirer ce manga de mignon mais classique à quelque chose d'original et captivant. Car c'est bien le problème avec cette saga, c'est tout mignon, l'ambiance court d'art est intéressante mais la romance ne convainc pas et me laisse assez sceptique à la fin de ce tome. Un poil déçu par rapport au premier tome mais je reste attacher à Chitose et je pense continuer cette saga. Elle n'est tout de même pas dans mes priorités.

Princesse Sara, tome 11 : Je te retrouverai

Auteur : Audrey Alwett, Nora Moretti et Marina Duclos
Éditeur : Soleil (Blackberry)
#ISBN9782302071087
Parution FR : 19/09/2018
Page : 48
Amazon : 
Princesse Sara T11 - Je te retrouverai

Sara est contrainte de travailler à la conception d'automates dans le sous-marin de Larcan, le machiavélique membre du Club des automates. Elle ne peut voir son fiancé, James, que lors d'une partie d'échecs vespérale où Larcan le ridiculise systématiquement. Confinés dans un huis clos insupportable, les deux amoureux n'ont que peu de temps pour s'échapper, car la blessure de James semble empirer chaque jour...

Mon avis :

Il y a bien une raison qui me fait aimer le mois de septembre depuis quelques années, c'est bien l'arrivée en librairie du nouveau tome des aventures de Princesse Sara. Maintenant trois ans que j'ai découvert cette saga de bande dessinée et autant l'avouer je suis accro.

Aussitôt sortie, aussitôt acheter. J'ai tout simplement couru jusqu’à la librairie indépendante de Mordelles qui au passage est un vrai bonheur pour tous lecteurs qui se respectent et une  fois le Graal trouvé, je n'ai tout simplement pas eue le courage d'attendre plus longtemps. Il a été dévoré. J'ai été happé par l'intrigue, qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. Impossible de lâcher la bande dessinée. Bien évidemment, elle se lit très vite, en même temps avec cette intrigue de fou, on ne peut qu'être captivé.

Pour la onzième fois j'ai été émerveillé par les planches, le coup de crayons et la colorisation toujours de qualité et travaillé. C'est sublime à regarder en plus d'être captivant. Un vrai page Turner qui nous laisse pauvre humain  sur une fin qui nous retourne l'estomac, le cœur et le cerveau. Non mais Audrey Alwett sérieusement ??? C'est d'une cruauté sans nom... Comment nous laisser avec une fin pareil ??? Attendre un an pour avoir la suite va être très difficile. Et je voulais aussi souligner le clin d'oeil à Paul Watson que je trouve bien placer et engager.

Vous n'avez pas encore lu cette bande dessinée ? Qu'attendez vous ! Une vraie réussite, soignée, de qualité et avec une intrigue haletante.

jeudi 1 novembre 2018

Help me !

Auteur : Marianne Power
Éditeur : Stock
#ISBN9782234085879
Parution FR : 03/10/2018
Page : 384
Amazon : 
Help me !: Comment le développement personnel n'a pas changé ma vie

Ce fameux dimanche, une idée m’est venue. Une idée qui, d’épave dépressive, allait me transformer en femme heureuse et efficace : je n’allais plus simplement lire des ouvrages de développement personnel, j’allais les mettre en pratique. Un livre par mois, suivi à la lettre, pour voir si le développement personnel pouvait réellement changer ma vie. J’allais m’y tenir pendant un an – soit douze ouvrages au total. Et j’allais m’attaquer à mes failles avec méthode : argent, angoisses, poids… Arrivée à la fin de l’année, je serais… parfaite !

Mon avis :

Lecture faite grâce à la plateforme Netgalley et la maison d'édition Stock, je tiens à les remercier pour leur confiance.

Titre vendeur, livre sur le développement personnel qui est l'une des grandes modes c'est dernière année. J'avais très envie de découvrir ce roman d'une Londonienne qui décide de suivre à la lettre des guides de développement personnel et cela sur une année pour voir les changements dans sa vie. C'est donc une autobiographie, celle de Marianne Power, journaliste Free-lance qui décide de trouver l'homme de sa vie et faire entrer le bonheur dans sa vie.

Cette lecture a été enrichissante et en même temps très mitigée. J'ai beaucoup apprécié les premiers mois avec la remise en question sur l'argent, les peurs et le besoin de dépasser ses limites. J'ai trouvé cette prise de risque incroyable. Cela donne envie de dépasser nos limites fixées tout comme Marianne. Et cette prise de conscience sur son mode de vie, le travail qu'elle rechigne à faire, ses dépenses (hors de prix et pour la plupart inutile à mes yeux) et sa motivation extrême dans sa démarche m'a de plus en plus mise mal à l'aise au fil de la lecture et finalement perdu car on voit la tournure de sa vie basculer et cela donne un sentiment de malaise. On la voit tomber bien bas, entrer dans une secte et faire le mouton, payer des séminaires hors de prix, partir en voyage bien être alors qu'elle n'a plus un rond en poches. S'enfermer chez elle, culpabiliser de ses achats et éloigner les personnes qui ne cherchent qu'une chose l'aider. Et à vrai dire je m'énervais plus qu'autre chose contre cette femme qui avait une belle vie, des amies aimant et qui à cause de lecture de développement personnel devenait nombriliste et égoïste à un point inimaginable.

Je ne suis pas du genre à critiquer et avoir de mauvaises opinions des gens sans les connaître mais je n'arrivais pas à voir du positif dans cette lecture. Marianne m'horripilait à un point que je n'arrivais tout simplement pas à terminer ce roman. J'ai passé plusieurs semaines dessus. J'ai tout de même réussi à le terminer pour me rendre compte que cette lecture m'avait miné le moral plus qu'autre chose. Il m'a ramené les pieds sur terre et m'a quelques peut refroidi sur le sujet du développement personnel. Je ne pense pas en relire de sitôt.

C'est bien une lecture que je ne conseille pas. Eviter de dépenser une vingtaine d'euros dans cet ouvrage et dépenser le dans des soins où quelque chose qui vous fera vraiment du bien.

lundi 29 octobre 2018

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient

Auteur : Carbone et Gijé
Éditeur : Dupuis
#ISBN9782800173191
Parution FR : 26/01/2018
Page : 56
Amazon :
La Boîte à Musique - tome 1


Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l'intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu'un lui fait signe et lui demande de l'aide. Dès lors, en suivant les instructions d'Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable... Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d'Andréa et de son frère Igor, est gravement malade... Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L'eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s'occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne... avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père. 

À moins que tout cela ne fût qu'un rêve... ou pas !

Mon avis :


Bande dessinée offerte par ma petite soeur, je suis tombé sous le charme de cette couverture dans les tons roses qui promet de nombreuses aventures remplies de magie.

Avec la boîte à musique, c'est un nouveau monde qui s'ouvre à nous, celui de Pandorient. Monde qui se trouve dans une sphère magique qui a été léguer à Nola petite fille qui a perdu sa maman il y a peu de temps. Cette sphère appartenait à sa mère. Et lorsque Nola regarde de plus prêt elle pense apercevoir un petit être... Une aventure magique commence pour Nola.

Cette bande dessinée est bien trop rapide à lire, l'histoire commence tout juste que l'on tourne déjà la dernière page. C'est les prémices d'une histoire qui promet moult aventures et qui peut vraiment donner quelque chose de sympa par la suite.

En ce qui concerne les dessins, j'ai été envoûté dès la couverture. L'ambiance, la colorisation, tout y est subtile et en même temps colorés. J'ai juste eu quelques difficultés avec les traits de Nola mais ce sentiment disparaît pour laisser place à la beauté des paysages du monde de Pandorient. Un petit comparatif avec Arthur et les minimoys qui risque de plaire à plus d'un. Cette bande dessinée jeunesse peut toucher et plaire aux petites filles comme aux garçons. C'est attendrissant, dur et en même temps palpitant. Un mix qui permet de passer un agréable moment en compagnie de Nola et ses nouveaux amis.

jeudi 25 octobre 2018

La petite mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène

Auteur : Davy Mourier
Éditeur : Delcourt
#ISBN9782756054421
Parution FR : 22/10/2014
Page : 96
Amazon :
La Petite Mort T2 - Le Secret de la licorne-sirène

La Petite Mort a dû faire un terrible choix entre faucher Ludovic, son meilleur ami atteint d'une leucémie, ou son chat Sephi. A-t-il fait le bon choix ? L'entrée au collège, cet univers impitoyable, va-t-elle remettre en question l'amitié, l'amour et l'existence des licornes-sirènes ? De toute façon, rien ne va se passer comme prévu car la famille Mort a... un squelette dans son placard.

Mon avis :

Un deuxième tome tout aussi hilarant que le premier. Davy Mourier arrive à nous surprendre avec ce second volet des aventures de la petite mort. On passe des larmes de joie à des moments de choc assez violent. L'humour est y toujours aussi noir pour le plus grand plaisir du lecteur.

La petite mort a fait son choix entre Séphy et Ludovic. Il a choisi l'amitié de ce dernier et à donc tuer avec regret son petit chaton adoré. Malheureusement pour lui, Ludovic va lâchement lui tourner le dos dès la rentrée au collège. Un nouveau monde s'ouvre à lui, pour le pire comme.. le pire. Entre un ami qui retourne sa veste, la perte de Séphy, son correspondant et le squelette dans le placard, la petite mort à de quoi s'occuper.

Nous avons toujours le droit à des pubs hilarantes et dans l'humour absurde. Naruto et Hello Kitty sont revisités à la sauce Davy Mourier et quelles successions de fou rire pendant la lecture. C'est un humour que j'adore et qui me fait rire aux larmes. Je me doute que cela ne peut pas plaire à tout le monde, mais avec moi cela fonctionne à la perfection.

Ce deuxième tome permet de voir la petite mort dans sa crise d'adolescence, voir les misères du monde impitoyable du collège et les problèmes familiaux. Des thèmes recherchés et travaillés sous une énorme couche d'humour noir.

A découvrir rapidement si vous n'avez pas encore lu le premier tome. Une vraie pépite.

mardi 23 octobre 2018

Croquemitaines, tome 2

Auteur : Djet et Mathieu Salvia
Éditeur : Glénat (Comics)
#ISBN2344018735
Parution FR : 01/06/2017
Page : 128
Amazon :
Croquemitaines - Tome 02


Les monstres, ça n’existe pas que dans la tête des enfants...

Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l’ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie… Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott va se retrouver plongé dans un terrible conflit au cœur d’un univers aussi terrifiant que fascinant et dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir…

Mon avis :

Après avoir eu un coup de coeur pour le premier tome de ce comics, j'avais hâte de retourner combattre les croquemitaines au côté d'Elliott. 

Nous sommes ici avec la suite directe du premier tome, on replonge dans cet univers lugubre, sombre et horrifiant. L'univers est toujours aussi travaillé, toujours aussi passionnants. Que ce soit par l'intrigue qui tient le lecteur par le bout du nez comme les planches d'une noirceur effrayante. À la fois poétique et sanglant, un mélange au premier abord bizarre et décalé mais qui match à la perfection dans cette suite. Le "père-la-mort" nous montre toute l'étendue de ses pouvoirs et son attachement à Elliott. On ressort de la lecture satisfait. La boucle est bouclée avec ce second volet qui nous permet de voir une fin certes avec un goût de trop peut mais une réel fin tout de même.  Je conseille donc fortement ce diptyque de qualité qui donnera des frissons à plus d'un.

vendredi 19 octobre 2018

The Promised Neverland Tome 1

Auteur : Kaiu Shirai et Posuka Demisu
Éditeur : Kazé Shônen
#ISBN9782820332233
Parution FR : 25/04/2018
Page : 192
Amazon :
The Promised Neverland 01 (Français)

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis :

Shônen survendu sur Youtube, Instagram et les blogs littéraires, The Promised Neverland intriguent autant par la vague de "publicité" et d'avis pour la plupart positifs que par son résumé intrigant et terriblement efficace. J'avais qu'une envie dévorer ce manga. La couverture de Benjamin Lacombe pour ce premier tome y jouait pour beaucoup. Ni une ni deux, j'ai profité d'un Swap avec ma petite sœur pour lui offrir ce premier tome plébiscité par la blogosphère. Et qu'elle claque !

On fait la rencontre d'Emma jeune fille vivant des jours heureux dans un orphelinat. En compagnie de Ray et Norman ayant tous deux sont âges, ils vivent au grès des réveils, des exercices mathématique et des partit de cache avec leurs petits frères et sœurs. Sous la surveillance de leurs "Maman", qui leur donne tout l'amour qu'ils ont besoin. Finalement tout va bien dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où ce monde va se briser... Emma va découvrir un secret qu'elle n'aurait jamais dû connaître.

Le manga est à la fois captivant de par son histoire, son ambiance et ses planches innovantes qui se retrouvent être dotées de cadres plus petits par rapport aux autres mangas que j'ai l'habitude de lire. Je me suis retrouvé avec l'impression d'avoir dix mille informations par pages, des indices cacher à découvrir et trouver au fil de la lecture. C'est addictif au possible. je n'ai tout simplement pas réussi à lâcher le manga et je l'ai finalement dévoré en quelques dizaines de minutes. Un vrai moment hors du temps, dans un monde étrange et qui promet beaucoup pour la suite.

Avec un côté horreur surprenant qui arrive sans crier gare, ce manga aura réussi à me séduire et me surprendre du début  à la fin, attendez vous à du fantastique avec une pointe d'horreur pour certaines planches. Ainsi qu'un côté intellectuel avec une course contre la montre palpitante qui tient le lecteur sur sa chaise (Canapé, lit et fauteuil accepté) pendant toute la lecture.

Ne passer pas à côté de ce manga qui promet de grandes choses pour la suite. Je vous le conseille à 200%.