lundi 24 septembre 2018

La Faucheuse, tome 1 #PLIB2018

Auteur : Neal Shusterman
Éditeur : France Loisirs
#ISBN:9782354085451
Parution FR : 16/02/2017
Page : 496
Amazon :
La Faucheuse, Tome 1 (01)


Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

Mon avis :

Finaliste du prix littéraire de l'imaginaire, je me devais de lire et découvrir la plume de Neal Shusterman, et qu'elle claque. Une Utopie qui se tient du début à la fin. Une intrigue ficelée et captivante. Une lecture tout simplement addictive. 

La Faucheuse, c'est l'histoire de Citra et Rowan tous deux adolescents, qui se retrouve plongée dans le monde impitoyable des Faucheurs de MidAmérique. Il ne voulait pas de cette vie, elle sait imposer à eux. Ils devront apprendre à faucher des vies, glaner avec honneur et compassion. Dans un monde où la mortalité n'est plus, cet aspect du monde est primordial pour permettre à la terre de nourrir tout être vivant. Le monde d'avant n'est plus, les systèmes n'existe plus, la guerre non plus. Chacun vie à sa faim, le meurtre n'existe plus... et cela grâce au Faucheur.

Entré dans un univers impitoyable qui s'avère être inédit et cruellement addictif. L'idée est bien trouvée et l'histoire accrocheuse à souhait. Bien que ce soit de la science-fiction, Neal Shusterman arrive à nous conter une histoire crédible et ancrer dans une réalité assez proche de la nôtre. Les aspects comme la corruption, le choix de vie ou de mort, la cruauté et la compassion sont montrées de manière juste et si proche de notre réalité actuelle. Au point où nous découvrons des fissures apparaître dans ce monde idéal sous la forme d'un faucheur aux idées bien arrêtées et cruelles ainsi que la corruption et le sens moral qu'implique cet acte qu'est le glanage.

Les personnages que ce soit principaux comme secondaires ont tous de forte personnalité bien ancrée à chacun. On déteste facilement certains personnages, on adore suivre d'autres dans leur quête pour devenir faucheur, on est plongé avec eux dans ce monde où la mort n'existe plus, où l'homme se contente de vivre au jour le jour sans se poser de question sur un système bien que dirigé d'une main de faire par le Thunderhead (Cloud de notre époque) se fissure à cause des idéaux de certains faucheurs prêts à tout pour avoir droit de vie où de mort sur quiconque sans règles imposées et sans quota à l'année.

En ce qui concerne l'action, elle est peu présente et ceux en faveur de l'idée de base et des principes du faucheur. L'auteur a fait le choix de nous expliquer son univers foisonnant au détriment de l'action qui se retrouve au second plan et amener bien plus tard dans l’histoire. Choix que j'ai trouvé judicieux de mon point de vue. Je me suis retrouvé embarqué dans cette aventure avec Citra et Rowan et j'ai adoré découvrir ce monde avec eux. Voir les nombreux aspects d'une vie de faucheur. Je n'ai plus qu'une hâte maintenant retournée dans cet univers si palpitant.

samedi 15 septembre 2018

Les Soeurs Carmines, tome 1 : Le Complot des corbeaux #PLIB2018

Auteur : Ariel Holzl
Éditeur : Mnémos (Naos)
#ISBN:9782354085451
Parution FR : 16/03/2017
Page : 263
Amazon : 
Les Soeurs Carmines


Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Mon avis :

Il a des livres qui nous intriguent de par leurs couvertures et leurs résumés. Où le feeling passe direct et où on le sait d'avance, on va adorer notre lecture. Les sœurs Carmines a été l'un des romans que j'ai pris le plus de plaisir à lire depuis ce début d'année 2018. Le vendre comme un univers à la Tim Burton et le fait qu'il est été sélectionné parmi les sept finalistes du prix littéraire de l'imaginaire à jouer dans la balance pour me convaincre de lire ce premier tome. Et qu'elle claque ! L'histoire, l'ambiance et la perplexité des personnages ainsi que l'univers créé par Ariel Holzl, est captivant du premier au dernier mot.

Les soeurs Carmines, c'est trois soeurs au tempérament bien différent, Merryvère tout d'abord qui s'avère être le plus "garçon manqué" de la famille, celle qui est prête à braver les dangers pour ramener de l'argent à leurs foyers. Tristabelle de son côté est celle qui a le plus de caractère, elle sait ce qu'elle veut, aime prendre les gens de haut et adore la mondanité. Et pour finir Dolorine petite fille bien étrange qui parle aux fantômes et qui ne se sépare jamais de sa peluche adorée (bien flippante). Toutes trois vivent à Grisaille, ville où il fait bon mourir, ou trancher des têtes est devenu banal et où des vampires vivent en liberté.

L'univers à la Tim Burton promis est bien présent et succulent à découvrir au travers des mots de l'Auteur. Son univers est foisonnant, agréable à lire et d'une facilité déconcertante à imaginer. Car oui je me suis retrouvé plongé dans Grisaille, sur les toits de la ville en compagnie de Merryvère. J'ai adoré visiter une partie de Grisaille avec Dolorine et voir Tristabelle se préparer pour aller au bal où au cimetière. L'ambiance y est parfaite et oppressante. L'histoire tient en haleine de la première à la dernière page. Et Ariel Holzl arrive à nous embarquer dans son aventure malgré le nombre de pages assez court finalement pour un roman de ce genre.

Je suis donc heureuse d'avoir eu le loisir de découvrir ce titre, le plaisir de lecture a été présent et l'univers addictifs. L'histoire se déroule sans temps morts et se termine bien trop vite. Je n'ai donc plus qu'une hâte lire les deux prochains tomes de cette saga. S'il y a bien une saga de roman Fantasy que je vous conseille ces bien celle-ci.

jeudi 13 septembre 2018

Sirius #PLIB2018

Auteur : Stéphane Servant
Éditeur : Editions du Rouergue
#ISBN:9782812614330
Parution FR : 23/08/2017
Page : 474
Amazon : 
Sirius


Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever Kid. Entre leurs expéditions pour trouver de la nourriture et les leçons données au petit garçon, le temps s'écoule doucement... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Il leur faut maintenant survivre sur une terre stérile pleine de dangers.

Mon avis :

Lecture faite pour le Prix littéraire de l'imaginaire, étant juré et faisant partie des sept finaliste, Sirius a donc été une découverte. Ce titre n'était pas dans ma liste de livres à lire, bien au contraire, le résumé et la couverture ne me plaisait pas au premier abord. Et après lecture cela s'avère être une lecture agréable mais sans plus.

On rencontre deux personnages principaux qui sont Kid et Avril, dans un monde ravagé par les guerres perpétrées depuis des années. L'homme ne peut plus donner la vie, la faute aux animaux d'après eux. Ils ont donc été éradiqués par cet être que l'on appelle humain et cela a impacté l'écosystème et l'environnement. Obliger de fuir les deux enfants vont faire la rencontre de Sirius, et cela va changer leurs vies du tout au tout.

Malgré les nombreux avis positifs sur ce roman, rien ne m'attirait pour me plonger dedans, et bien que la lecture ce soit avérer plus positif que prévu, je n'en reste pas moins déçu sur quelques points dont la fin que j'ai trouvé bien trop irréel et décevante en rapport avec le reste du roman. Bien évidemment il s'agit de science-fiction mais l'intrigue étant amenée de façon assez réaliste (la bêtise des hommes, les guerres, la folie) certains point m'ont donc empêché d'apprécier l'histoire surnaturel que j'ai trouvé mal doser avec la fuite bien réelle des personnages principaux et la secte qui leurs cours après.

Il n'en reste pas moins de nombreux côtés positifs, dont le travail sur les personnages qui sont très recherchés, ayant des caractères bien définis et un charisme assez prononcés pour certains (humain comme animaux). L'attachement se fait facilement avec Sirius et Kid qui nous plonge tous deux dans cet univers avec leurs yeux d'enfants. Leur vision de la vie et les erreurs commises donne de la profondeur au récit et permet au lecteur une bouffée d'air frais dans ce monde apocalyptique où fuir le danger est la principal pensé.

L'ambiance est aussi très intéressante tout comme les idées écologiques qui sont clairement montrées du doigt dans ce roman. La bêtise humaine, le fait d'éradiquer les animaux de la terre et détruire le monde à coups de missile nucléaire auront réussi à détruire en partit ce monde sur lequelle ils vivent. Le choix de l'auteur de mettre en avant l'aspect écologie était assumé et montrer de façon percutante et bouleversante. La folie humaine était aussi très bien représentée par divers personnages secondaires dont une secte menée par un homme des plus abjectes.

Bien loin du coup de coeur, ce roman n'en reste pas moins intéressant à lire et nous permet de découvrir un monde sans animaux où l'humain n'a plus grand-chose d'humain.

mercredi 12 septembre 2018

Le monde secret de Sombreterre, tome 1 : Le clan perdu

Auteur : Cassandra O'Donnell
Éditeur : Flammarion (Jeunesse)
ISBN: 2081382466
Parution FR : 06/04/2016
Page : 202
Amazon : 
Le Monde Secret de Sombreterre, Tome 1 : Le clan perdu


Orphelin, Victor n'est pas un garçon comme les autres. Il parle avec les fantômes et voit des choses que personne d'autre ne perçoit. Quand la jolie et captivante Alina fait irruption dans sa classe avec son horrible monstre invisible sur son épaule, le monde de Victor est bouleversé. Qui est-elle ? D'où lui viennent ses étranges et terribles pouvoirs ? Et surtout, pourquoi a-t-il l'impression de la connaître et qu'un lien ancien et magique les relie l'un à l'autre ?

Mon avis :

Avec des retours plus que positifs et une couverture magnifique, j'étais fortement tenté de découvrir cette saga jeunesse. Quand j'ai eu le loisir de le trouver dans un magasin d'occasion, je n'ai pas hésité une seconde et l'ai ajouté à mon panier. Et j'ai bien fait d'avoir craqué, car ce roman jeunesse fut une agréable lecture, à la fois captivante et accessible à tout âges.

On fait la connaissance de Victor, jeune garçon orphelin, pouvant discuter avec des fantômes et Alina jeunes chasseuses d'ombres prêtes à tout pour protéger l'élu. Ces deux jeunes gens ce rencontre et vont lier une amitié sincère avec un soupçon de magie et de danger autour d'eux.

Certes pour un public jeunesse, ce roman s'avère tout aussi addictif pour des adultes, à la fois attrayant avec des illustrations réussies et accrocheuses de part l'histoire conter, on se retrouve happé dans cette chasse aux ombres et ce monde qui promet des aventures encore plus palpitantes dans les prochains tomes. Un premier tome qui fait le job, il nous pose les bases de l’histoire, nous présente les divers personnages et un univers qui donne l'eau à la bouche. Ce livre se dévore à une vitesse folle et j'ai fortement regretté de ne pas avoir la suite sous la main au moment de fermer le roman.

Idéal à tout âges, c'est une histoire qui plaira aux filles comme aux garçons. Un univers simple, parfait pour de jeunes enfants qui débutent dans l'univers de la Fantasy/fantastique. La plume y est aussi pour beaucoup, fluide et contenant un lexique adapté, on ne peut qu'accrocher au monde secret de Sombreterre.

samedi 8 septembre 2018

Spring girls

Auteur : Anna Todd
Éditeur : Hugo Roman
ISBN: 2755636076 
Parution FR : 02/11/2017
Page : 469
Amazon : Spring girls

Une adaptation moderne des Quatre filles du docteur March


Les 4 filles de l’officier Spring vivent avec leur mère, Mérédith, sur la base militaire de Fort Cyp rus, près de la Nouvelle-Orléans.

L’histoire débute pendant les fêtes de Noël, alors que leur père, Franck, est en mission près de Mossoul, en Irak. Entre premiers émois amoureux, trahisons entre amis et difficultés financières, le quotidien de cette famille américaine est jalonné de problèmes auxquellles 4 adolescentes font face chacune à leur manière.

Agées de 12 à 19 ans, les 4 filles ont en effet des personnalités très différentes : – Meg, l’aînée, très soucieuse de son physique et des apparences, a pour objectif clair de trouver un mari, pour s’assurer une sécurité financière et fonder une famille.

– Jo, 17 ans, est l’intellectuel de la bande, elle souhaite devenir journaliste et vivre à New York. Un peu garçon manqué, les jolis vêtements et le maquillage ne l’intéressent pas du tout.

– Beth, la troisième, la plus timide, est en quelques sorte » soeur au foyer « . Ayant des difficultés à sociab iliser, elle est scolarisée chez elle et soutient sa mère dans les tâches du quotidien. Elle joue aussi du piano.

– Amy, la petite dernière, est pressée de grandir et montre déjà un certain intérêt pour les garçons. Elle idéalise Meg et souhaite devenir aussi belle qu’elle.

Mon avis :

Toute première avec l'autrice Anna Todd, autant l'avouer, je n'ai clairement pas accroché que ce soit de l'histoire comme de la plume que je trouve brouillonne et ennuyeuse.

Avec Spring Girls, l'autrice tente de revisiter une oeuvre très connue de la littérature jeunesse, les quatre filles du docteur March à la sauce armée américaine. On est plongé dans le quotidien de quatre filles, habitant dans un complexe de l'armée américaine, on rencontre nombre de personnages, des vies différentes et un quotidien sous le signe du stress permanent de voir leurs père mourir à la guerre, de ne pas être accepté par autrui et des histoires de cœur qu'on toute jeune adolescente qui se respecte.

Bien que le résumé soit intriguant, que ce soit par les caractères présentés comme par l'histoire qui ressemble à une série que j'avais adoré regarder il y a quelques années, je n'ai pas réussi à accrocher à ce roman. Et cela pour plusieurs raisons. Tout d'abord les quatre filles elle-même que je trouve insupportable, et dont la palme revient à Amy qui est une peste détestable, égoïste et calculatrice. Meg n'est pas loin derrière avec son histoire assez clichée avec le beau Goss le plus riche de la base, qui joue aux chats et la souris. En ce qui concerne les deux autres sœurs, Jo et Beth, elle était toutes deux intéressantes à suivre, mais n'arrivait pas à sauver les dégâts faits par les autres sœurs. J'ai trouvé les différentes intrigues assez fades, ennuyeuses à lire et manquant cruellement d'intérêt. La plume n'aidant pas à sauver l’histoire. L'autrice nous plonge dans des descriptions inutiles, qui ralentissent l'histoire, choisis de consacrer plus de temps à certaines sœurs au détriment d'autres qui auraient mérité plus de développement. Et le pompon revient à la fin qui s'avère être bâclée malgré la lenteur du texte.

Cela fait beaucoup de points négatifs mais avec du recul, c'est avec regret que j'admets ne pas trouver de réels points positifs à cette adaptation, j'ai été déçu à un point, qui ne mettait pas arriver depuis bien longtemps. Je ne vous conseille clairement pas l'achat de ce roman, car de mon côté, avoir perdu dix-sept euros pour une oeuvre pareil, me fait un peut mal au fesses. Bien évidemment, je conçois que cette histoire est plus à certaines personnes et que l'autrice reste vendeuse dans le genre de la romance, mais cette lecture m'a coupé l'envie de lire After que je possède pourtant en intégral.

mercredi 5 septembre 2018

Ar-men : L'enfer des enfers

Auteur : Emmanuel Lepage
Éditeur : Futuropolis
ISBN: 2011356423
Parution FR : 16/11/2017
Page : 96
Amazon : 


Au loin, au large de l’île de Sein, Ar-Men émerge des flots.
Il est le phare le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde. On le surnomme « l’Enfer des enfers ».
Germain en est l’un des gardiens. Il y a trouvé sa place exacte, emportant avec lui sa solitude et ses blessures.
La porte du phare cède sous les coups de butoir de la mer en furie, et l’eau vient griffer le crépi de l’escalier. Sous le crépi, médusé, Germain découvre des mots, des phrases, une histoire. Un trésor. Le récit de Moïzez. Fortune de mer trouvée parmi les débris d’un bateau fracassé, Moïzez grandit à l’écart des autres sur l’île de Sein. Merlin, natif de l’île, est son compagnon d’aventure, Ys la magnifique son royaume perdu. Sur la Chaussée de Sein glisse le Bag Noz, le bateau fantôme, piloté par l’Ankou, le valet de la mort, et Moïzez est aux premières loges.

Mon avis :

L'enfer des enfers.. Ar~Men, ce phare surplombant la mer, protégeant les bateaux et leurs occupants d'une mort certaine. Phare de Bretagne, construit sur plusieurs décennies, raconté au fil des pages par les gardiens. Entre la beauté de cette mer et la fascination, notre cœur balance et se voit porter au fil des pages et des histoires du gardien actuel et passé dans différents moments de l'histoire, différentes Bretagne. Celle de Merlin, d'Ys et son royaume perdu, de l'Ankou qui vient faucher des vies et de tant d'hommes ayant donné du temps pour construire ce phare en pleine mer.

À la fois poétique et visuellement épatant, on se retrouve projeté dans la Bretagne que j'aime, celle où j'ai grandi avec ces contes étranges et mystérieux, ces phares au loin protégeant les marins partit en mer. Les légendes de mon enfance retranscrite dans une bande dessinée merveilleuse pour les yeux, dotée de textes percutants, de visuelle qui le sont tout autant. Cette bande dessinée de la maison d'édition Futuropolis est parfaite en tout point. Que ce soit dans l’histoire de fond, les personnages et les planches travaillés et colorisé à la perfection.

En découvrant cette oeuvre, on se retrouve plongé en pleine mer, loin de la terre. On vol avec les mouettes et goéland au grès du vent, on plonge dans les vies de gardiens de phares solitaires, ayant eu des moments difficiles. On rencontre des personnes se donnant corps et âme à leurs métiers. Ce phare majestueux nous dévoile son histoire, sa construction, son présent et son passé au fil des mots et des pages.

Une oeuvre magnifique sur le pays Breton, ces légendes et son passé. Une oeuvre à découvrir de toute urgence. Elle en vaut vraiment le détour. 

mardi 4 septembre 2018

Pumpkin Autumn Challenge


C'est avec un grand plaisir que je participe cette année encore à ce challenge Automnal. Des menues variées et pour tous les goûts, des livres en rapport avec ma saison préférée, que demander de plus ?



 Automne Frissonnant

Le cri de la Banshee 

> Le chien des Baskerville 


Le fantôme de l'opéra

> La maison bleu horizon


Le fantôme de l'apéro

> La petite mort tome 2


Vous prendrez bien un verre de True Blood ?

> La communauté du sud tome 1



Automne Douceur de vivre

Trick or Treat

> Le nibelung, tome 1 : Le carnaval aux corbeaux


Pomme au four, tasse de thé et bougie

> Hantée 


La feuille d'Automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant

> Miss pain d'épice


Automne Ensorcelant

Witches Brew

> Harry Potter et l'enfant maudit


Cristaux, tarot et encens

> Effroyables Porcelaines


Balai Pattes

> Fées, sorcières et diablesses



Automne Enchanteur

Les métamorphoses

> Mercy Thompson, tome 01 : L'appel de la lune


Clochette, grimoire et chandelle

> La guerre des fées / La guerre des elfes, tome 1


Au détour de Brocléiande

> Autres Contes et légendes du pays Breton

jeudi 30 août 2018

Simplissime : Le livre de cuisine light le + facile du monde

Auteur : Jean-François Mallet
Éditeur : Hachette Cuisine
ISBN2011356423
Parution FR : 30/03/2016
Page : 384
Amazon : 

200 recettes saines pour rester en forme. La promesse du livre ? Des recettes toujours simplissimes à réaliser (pas plus de 5 ingrédients) au quotidien et sans produit agro-alimentaire, pas de mauvaise graisse, sans sucre raffiné, pas trop de produits laitiers, des cuissons à l'huile d'olive, des sauces à l'eau, des desserts sans sucre, des terrines sans gras, beaucoup de recettes à base de fruits et légumes ou viandes maigres et poissons. Pour chaque recette, retrouvez les mentions de l'apport en calories, avec ou gluten, avec ou sans lactose, sans sucres ajoutés, faible en matière grasse.

Mon avis :

Reçu en livre gratuit grâce aux points de France Loisirs, je ne regrette en aucun cas le choix de ce livre de cuisine sur les recettes Light. 

De par son format et sa mise en page simple mais efficace, ce livre de cuisine s'avère idéal pour tout chef cuistot du dimanche voulant faire des recettes diététiques et saines. Toujours avec 5 ingrédients (voire moins), les recettes sont souvent très faciles à réaliser et avec des ingrédients trouvable dans tout placard pour les recettes les plus basiques.

Après lecture minutieuse des recettes, j'ai sélectionné une vingtaine à faire prochainement. Oeuf mayonnaise version light, Pomme et chèvre chaud, Gaspacho de melon et menthe... Diverses recettes avec des fruits et légumes de toutes saisons. Des mélanges originaux et des idées de recettes qui ont l'air très savoureux. Idéal pour les personnes qui sont dans une optique de perdre du poids ou de rester stable.

Par contre si le sucré/salée ne vous plait pas, n'achetez pas ce livre-ci de recette et préférez la tout première sortie dans la collection. Les recettes ne plairont pas à tous car pour la plupart très original avec des mélanges assez innovants. Concept qui pour m'a part s'avère être un point positif à l'ouvrage.

mercredi 29 août 2018

Paris est à nous

Auteur : Jojo Moyes
Éditeur : Milady
ISBN2811228012 
Parution FR : 04/07/2018
Page : 405
Amazon : 

« J’ai l’impression d’être tombée amoureuse d’une ville tout entière. »

Ils ont le coup de foudre détour d’une rue, ils s’aiment mais ne s’entendent plus, ils retrouvent leur amour de jeunesse, des années plus tard, au hasard d’une fête, ils célèbrent leur anniversaire de mariage, ils se lancent dans des liaisons extra-conjugales, ils découvrent sans le vouloir les secrets de ceux qu’ils croisent, le temps d’un voyage.

Mon avis :

Recueil de nouvelles romantiques de l'autrice Jojo Moyes que j'ai eu la chance de découvrir via la Plate-forme Netgalley et la maison d'édition Milady. Je tiens à les remercier pour leur confiance.

Première avec l'autrice, je dois avouer avoir été quelques peux septique, à la fin de ce recueil.  Bien qu'elle mais en lumière la ville de la romance par excellence Paris, le côté marshmallow et guimauve n'a pas toujours pris. J'avoue avoir adoré la première Nouvelle qui est la plus longue en pages, la plus travailler et la plus mignonne de cette lecture. Une romance simple et attendrissante.  En ce qui concerne le reste cela se joue entre nouvelle sympathique et ennuie profond.

La deuxième nouvelle consistante est lune de miel à Paris qui relate la vie de deux femmes à des époques bien différentes. Leurs histoires est lié par un tableau, des amours sincères et des hommes peu présents à leurs côtés. Entre mensonge, romance et début de vie de couple , ces deux femmes vivent toutes deux des lunes de miel bien différentes.

Pour le reste l'ensemble est bien trop court pour être appréciable, certaines sont ennuyeuses, d'autres laissent le lecteur sur sa fin car trop courte ou bien trop prévisible. Certaines donnes le cafard (chose que j'ai horreur dans ce genre qu'est la romance). Malgré pour certaines de belles morales, l'ensemble est bien trop fragile pour être intéressante et agréable à lire.

Le résultat est donc très moyen et ne m'a pas permis de savourer les romances comme cela aurait dû être le cas. Je reste donc sur ma fin malgré le nombre de pages assez conséquent du recueil.

jeudi 23 août 2018

Le livre du hygge : Mieux vivre : La méthode danoise

Auteur : Meik Wiking
Éditeur : First 
ISBN:9782412019542
Parution FR : 03/11/2016
Page : 288
Amazon : 

Pourquoi les Danois sont-ils les gens les plus heureux du monde ? Pour Meik Wiking, directeur de l'Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, la réponse est simple : grâce au hygge. Sans équivalent français, le terme " hygge " (à prononcer " hoo-ga ") évoque les notions de confort, du vivre-ensemble et de bien-être profond. " Le hygge est une ambiance, une véritable atmosphère " explique Meik Wiking. " C'est profiter de ceux que l'on aime en passant du temps auprès d'eux, avec ce sentiment de se sentir chez soi, en sécurité. " Le hygge, c'est ce que vous éprouvez lorsque vous vous prélassez sur votre canapé, des chaussettes douillettes aux pieds, emmitouflé dans une couverture douce tout en observant par la fenêtre les éclairs d'un gros orage. C'est le bonheur que vous ressentez lorsque vous partagez une conversation et un délicieux repas avec vos proches autour d'une table ornée de bougies. C'est la chaleur des premiers rayons de soleil sur votre visage un jour de ciel bleu. Le Livre du Hygge vous invite à découvrir les grands principes de cette philosophie de vie danoise, avec de nombreux conseils et idées pour l'incorporer à votre quotidien : Se mettre à l'aise et faire un break ; Profiter de l'instant présent (et couper son téléphone) ; Éteindre les lumières et profiter de la lueur des bougies ; Prendre soin de ses relations et passer plus de temps avec ses proches ; S'autoriser des petits écarts et mettre de côté les principes de bonne santé (les gâteaux font bien partie du hygge !) Vivre chaque jour, et chaque café, comme si c'était le dernier.

Mon avis :

Hygge, ou comment mieux vivre par la méthode Danoise. Un livre visuellement travaillé et comprenant de vrais recherche sur cette méthode pour faire entrer le bonheur chez soi. Ecrit par le directeur de recherche sur le bonheur de Copenhague, on ne peut qu'aller dans son sens pour apporter de la joie de vivre dans son quotidien.

Cette méthode est facile à mettre en place, nécessite peu d'achat et permet de créer des moments cocooning chez soi. De la cuisine à la garde-robe toutes les pièces et les aspects de notre vie sont scrutées pour en sortir le meilleur.

Ce livre nous fait comprendre que le bonheur peut se trouver dans toute chose, un orage qui gronde et être au chaud sous un plaid a la lueur d'une bougie. Flâné dans les rues à Noël avec les chants et l'ambiance hivernale. Lire sous un plaid ou regarder une série divertissante. Inviter ses amies et passer une agréable soirée. Joué à des jeux de société avec eux. Tant de chose qui rend le Hygge présent dans nos vies.

J'ai sans le savoir déjà fait entrer le Hygge dans ma vie avant la lecture de ce livre. Les bougies, la tasse de thé et les moments de détente de lecture sont mes moments préférés. J'essaie d'être moins stressé et stressante depuis la lecture, mettre les choses qui m'arrivent en perspective (j'ai encore un peu de mal) et voir le bon côté de toute chose (oui même ta voiture qui lâche, ton ami qui joue jusqu’à pas d'heure et j'en passe)...  Faire entrer le Hygge c'est vouloir créer un changement, être plus heureux et rendre ce bonheur aux gens qui nous entourent.

Ce livre fait maintenant partie intégrante de ma bibliothèque, j'aime le réouvrir pour y lire certains passages, regarder les sublimes photos. Une valeur sûre et un moment de détente lors de la lecture. Une méthode à mettre en place dans son foyer et une lecture nécessaire pour les personnes en quête du bonheur.